Le ministre des Transports et figure montante du Parti socialiste Clément Beaune a lancé un appel aux socialistes dimanche 22 octobre sur franceinfo et France Inter. Il les exhorte à quitter l’alliance de gauche Nupes, jugeant celle-ci “dépassée”. “Tirez-vous ! Il faut sortir de là”, a-t-il déclaré, citant notamment la présidente de la région Occitanie Carole Delga, la vice-présidente socialiste de l’Assemblée Valérie Rabault ou encore le maire de Montpellier Michael Delafosse. Selon lui, ces représentants de la gauche historique “sont profondément républicains et incarnent cette gauche historique”.

La gauche historique doit quitter la Nupes, insiste le ministre

Dans son appel, Clément Beaune insiste sur le fait que la Nupes est une coalition dépassée et que le Parti socialiste, qui en fait partie, doit en sortir. Il demande ainsi aux dirigeants socialistes de prendre leurs distances avec les Insoumis, qui ont refusé de reconnaître le Hamas comme organisation terroriste dans le cadre du conflit avec Israël. Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a récemment annoncé un “moratoire” sur l’appartenance du parti à la Nupes, ce que le ministre juge insuffisant.

“Partez !”, lance Clément Beaune

Clément Beaune appelle ainsi les socialistes à cesser les tergiversations et à quitter définitivement la Nupes. Il tacle notamment “la caisse de résonance” qu’est selon lui Danièle Obono, députée de La France Insoumise, ainsi que les positions de Mathilde Panot et de Jean-Luc Mélenchon sur le conflit israélo-palestinien. Le ministre estime par ailleurs que la réaction tardive d’Olivier Faure, qui a finalement appelé à un moratoire sur la participation du PS à la Nupes, n’est pas suffisante.

En clair, pour Clément Beaune, il est grand temps que les socialistes prennent leurs distances avec cette alliance et défendent les valeurs de la gauche historique. Le ministre appelle ainsi à une remise en question profonde de la Nupes, rejetant tout moratoire ou suspension qui ne ferait que prolonger l’alliance. Un appel qui fait écho à la tendance actuelle du Parti socialiste, qui cherche à se réinventer et à retrouver son poids politique d’antan.

Il est temps, selon le ministre, que les socialistes assument leur identité et leurs valeurs, sans rester accrochés à une alliance qui nuit à leur image et à leur crédibilité. Un message fort, adressé aux socialistes mais aussi à tous ceux qui se revendiquent de la gauche historique. La balle est désormais dans le camp du PS pour répondre à l’appel de Clément Beaune.

Autrement dit, pour que la gauche historique retrouve son chemin, il faut d’abord qu’elle quitte l’alliance de la Nupes. Le ministre lance ainsi un appel clair et incisif pour que les socialistes reprennent leur place à gauche et se distancent des Insoumis. Un message qui pourrait bien marquer un tournant pour le Parti socialiste.