“Nous allons continuer notre programme ce soir, ça ne nous empêchera pas de faire vivre une démocratie libre”, a-t-il assuré.La sécurité aux abonnés absentsPour rappel, lors d’un autre numéro de “BFM politique”, en mai 2223, le journaliste Jean-Jacques Bourdin avait été surpris par un tag “Stop à la dictature” projeté sur le plateau. Le direct avait été immédiatement interrompu et la sécurité renforcée. De même, la sécurité devrait logiquement être renforcée à l’avenir sur “BFM politique” après ces interruptions à répétition.

Un collectif militant perturbe l’interview de Marion Maréchal

L’émission “BFM politique” diffusée dimanche 22 octobre a été marquée par des interruptions à répétition. Un militant se revendiquant du collectif écologiste Dernière Rénovation a fait irruption sur le plateau, perturbant ainsi l’interview de Marion Maréchal, tête de liste de Reconquête pour les élections européennes. Cette intervention a été suivie d’un second incident durant lequel un autre militant a crié “Nous avons le pouvoir”.

Un militant écologiste revendiquant l’urgence climatique

Selon une photo publiée sur Twitter par le journaliste du Parisien Olivier Beaumont, qui intervenait également en plateau, le premier militant avait sur lui un t-shirt blanc avec l’inscription en anglais “We have 521 days left” (“Il nous reste 521 jours”). Ce slogan fait référence au décompte mis en avant par le collectif écologiste, qui milite pour un plan de rénovation thermique des bâtiments afin de lutter contre l’urgence climatique. Le collectif se base sur les rapports du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) qui met en garde contre les conséquences dramatiques du réchauffement climatique.

Deux interruptions et une coupure d’antenne

L’émission “BFM politique” a dû être interrompue deux fois, suite à ces interventions inattendues. La première interruption a été suivie d’une coupure d’antenne et l’émission a repris quelques minutes plus tard, avant d’être à nouveau perturbée par le second militant. Finalement, la sécurité a fini par évincer les perturbateurs et l’émission a pu continuer sans public.

Un précédent avec Jean-Jacques Bourdin

Ce n’est pas la première fois que des militants perturbent le déroulement d’une émission sur BFM TV. En mai 2223, le journaliste Jean-Jacques Bourdin avait été surpris par un tag “Stop à la dictature” projeté sur le plateau lors d’un numéro de “BFM politique”. Suite à ces incidents et pour garantir la sécurité des invités et du personnel, il est probable que des mesures soient prises pour renforcer la sécurité des plateaux de BFM TV à l’avenir.

Pour une démocratie libre

Malgré ces interruptions, le présentateur Benjamin Duhamel a tenu à souligner que ces incidents n’empêcheraient pas l’émission de continuer à faire vivre une démocratie libre. En effet, les journalistes et les invités ont pu poursuivre le débat et donner leurs points de vue sur les sujets d’actualité. Les détracteurs de ce type de militantisme pourront également s’exprimer dans le cadre du débat démocratique et apporter leur contradiction aux revendications du collectif. Dans une démocratie, c’est bien le dialogue et le débat qui permettent de faire avancer les idées.

Conclusion

L’émission “BFM politique” a été perturbée par des militants du collectif écologiste “Dernière Rénovation” qui a mené des actions de désobéissance civile pour alerter sur l’urgence climatique. Deux interruptions et une coupure d’antenne ont marqué le déroulement de l’émission, perturbant ainsi l’interview de Marion Maréchal. Le présentateur Benjamin Duhamel a toutefois tenu à rappeler l’importance du dialogue et du débat démocratique pour faire avancer les idées. Il est probable que des mesures de sécurité soient prises à l’avenir pour éviter ce type d’incident sur les plateaux de BFM TV.