Un plan pour favoriser l’emploi par le sport

Emmanuel Macron a annoncé, le lundi 23 octobre, un plan ambitieux visant à favoriser l’insertion professionnelle par le biais du sport. Ce plan comprend notamment le recrutement de 1 000 éducateurs socio-sportifs et la mise en place d’un statut spécifique pour ces professionnels, dans le but de les sortir de la précarité.

Un soutien financier pour les clubs sportifs

Dans le cadre de ce plan, le président de la République a déclaré : “Dès 2024, nous financerons 1 000 clubs sur 500 villes avec une aide à hauteur de 20 000 euros par club et une durée de trois ans pour se donner de la visibilité”. L’objectif est de permettre à ces clubs de développer leurs activités et de créer des emplois pour les jeunes issus des quartiers défavorisés.

Une double compétence pour les éducateurs sportifs

Selon Emmanuel Macron, ces nouveaux éducateurs disposeront de “la double compétence d’encadrement des activités sportives et d’insertion par le sport”. Ils seront formés dès l’année prochaine et seront chargés d’accompagner les jeunes dans la construction de leur projet individuel.

Un investissement de 50 millions d’euros

Le plan annoncé par le chef de l’Etat représente un investissement de plus de 50 millions d’euros, qui seront débloqués d’ici 2026. Ce financement permettra de former 500 nouveaux coachs et d’aider plus de 20 000 personnes par an à trouver des emplois grâce au sport. D’ici à 2027, ce nombre devrait atteindre 100 000.

Un statut pour les éducateurs sportifs et les clubs

Lors de son discours, Emmanuel Macron a également souligné la précarité de nombreux éducateurs sportifs bénévoles qui ne disposent pas d’une couverture sociale et ne sont rémunérés que par “des bouts de ficelles”, tels que des primes de match. Pour remédier à cette situation, une mission de travail sera chargée de proposer des solutions dès le début de l’année 2024, en vue de créer un statut pour tous les éducateurs sportifs et les clubs impliqués dans l’insertion professionnelle par le sport. Une initiative saluée par les différents acteurs du secteur sportif. Comme l’a déclaré Edouard Donnelly, fondateur de l’association Sport dans la Ville : “C’est un pas de géant qui va nous permettre de généraliser notre action”.