“Il ne peut pas y avoir de ZAD et il n’y aura pas de ZAD : un ministre refuse la contestation.”

“Un projet contesté par des milliers de personnes”

Le ministre des Transports Clément Beaune a affirmé dimanche 22 octobre sur franceinfo et France Inter qu’il n’y aura pas de ZAD sur l’A69, au lendemain d’une manifestation contre l’autoroute qui doit être construite dans le Tarn. Une opération de police est en cours pour évacuer la ZAD, montée par les opposants au projet. Il y a eu plusieurs interpellations, selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Cette manifestation, qui a rassemblé près de 10 000 personnes selon les organisateurs, est la preuve que le projet est fortement contesté.

Le projet d’autoroute entre Toulouse et Castres, contesté par des associations écologistes et des scientifiques, continue de susciter la polémique. Selon le ministre des Transports, 4 900 personnes ont participé à la manifestation de samedi, dont 2 500 personnes radicalisées. Des violences ont éclaté lors de la manifestation, avec notamment un incendie dans une cimenterie. Clément Beaune a condamné ces actes et a souligné que plusieurs armes ont été saisies par les forces de l’ordre.

Le ministre des Transports rappelle que malgré ces contestations, le projet sera maintenu. Il souligne que les élus locaux sont favorables à ce projet et que leur avis doit être entendu. Il affirme néanmoins que le dialogue reste ouvert avec les opposants, tout en condamnant les violences et la remise en cause des décisions prises par les élus, l’Etat et la justice.

Pourtant, les associations écologistes et les scientifiques ne démordent pas et continuent de dénoncer les impacts environnementaux du projet. Ces derniers soulignent notamment le risque de destruction d’espèces protégées et la pollution liée à la construction de l’autoroute. La manifestation de samedi a également mis en lumière la mobilisation des citoyens contre ce projet qu’ils considèrent comme néfaste pour l’environnement.

Malgré l’opposition croissante, le ministre des Transports maintient sa position et assure que le projet suivra son cours. Aucune ZAD ne sera tolérée et les forces de l’ordre sont mobilisées pour stopper toute tentative d’occupation des lieux. Selon Clément Beaune, le projet est soutenu par les élus locaux et les autorités ne peuvent pas permettre que quelques individus bloquent un projet qui a été validé par les différentes instances gouvernementales.