Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Flan au pruneau

Rixe tragique : 1 blessé grave

Une rixe a fait 1 blessé hier jeudi à la sortie de la Fête de la Rose de Rochefourchat. La victime, Benoît Hamon, s’y produisait dans l’après-midi. Dans un communiqué, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a tenu à apporter au blessé « son soutien plein et entier » face à cette tentative d’assassinat. Une enquête a aussitôt été diligentée par les Pouvoirs publics. Pour éviter une polémique naissante, le ministre de l’Intérieur du jour – un ami du blessé – a tenu à préciser : « Les amendes passées de Monsieur Hamon ne sont pas inscrites à son casier judiciaire ». Tout le monde se souvient que Benoît Hamon s’était, dans les années 90, déguisé en éléphanteau pour les tournées Rocardy.

L’homme s’était reconverti depuis quelques mois en autoentrepreneur après avoir fait un stage d’un an sur la Grande roue de la Concorde (située près des Champs-Elysées) puis décroché le pompon à Tournez Manèges, un jeu inventé par le Cambadélis Circus. Une expérience et une victoire qui ont peut-être suscité de l’inimitié envers un homme pourtant brillant et sympathique. Benoît Hamon possède des qualités. Si faire le clown ou dompter des animaux ne sont pas trop dans ses cordes, il sait jongler. Même si le public, souvent exigeant, lui reproche de trop osciller dans ses numéros d’équilibriste…

Selon plusieurs témoignages recueillis par les enquêteurs, Benoît Hamon a été coincé dans une impasse à la sortie de la Fête de la Rose sitôt sa prestation terminée. Ses agresseurs, au nombre de dix, lui ont alors lancé, l’un après l’autre, des couteaux dans le dos. Un type martial, grimé en Monsieur Loyal, était de la partie. La façon de lancer des couteaux montre que la lâche tentative d’assassinat est le fait de professionnels du milieu. La technique du lancer de lames demande en effet un bon contrôle du geste afin d'obtenir le mouvement et le résultat recherchés. Pour cela, on donne au couteau une certaine rotation sur la droite à chaque fois. Les couteaux étaient solides et pointus. L’homme, très affaibli, a aussitôt été transporté à l’hôpital public par les pompiers. Ses jours ne sont pas en danger.

Depuis son agression, Benoît Hamon est devenu l’homme aux couteaux dans le dos. Bien que trouvé avec un couteau entre les dents, le type de l’attraction voisine, du barnum Mélenchonibus, a été disculpé. Benoît Hamon a confié au médecin qu’il songeait à rejoindre le barnum en question. C’était au moment du repas sur son lit d’hôpital. Il essayait tant bien que mal de reconstituer un œuf avec un reste d’omelette.