Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Monde / Le goût d'ailleurs

Bienenstich - Quand des voyous crient haro sur le baudet

Le gouvernement allemand et ses amis de la finance ont été à la pointe des attaques violentes de l'Union européenne contre les Chypriotes. Les mesures préconisées par l'UE ont été qualifiées de « coup de poignard » par quelques rares auteurs sur des sites indépendants de gauche déjà évoqués, qui ont vu dans la population chypriote, après les Grecs ou les Portugais, des « cobayes de la crise de l'euro ».

Mais l'essentiel des médias allemands, y compris les chaînes publiques, se sont faits le relais de la campagne contre les Chypriotes, mettant lourdement en avant la mafia russe, avec un « retour à l'anticommunisme du siècle dernier », selon les mêmes auteurs. Cet « enfumage médiatique » sert, selon eux, à masquer la complicité des politiques et financiers au pouvoir dans le développement des paradis fiscaux, des comptes offshore et de "banques-casino". D'après le classement Financial Secrecy Index par Tax Justice Network des pays concernant ces pratiques, l'Allemagne est certes largement devancée par la Suisse, les îles Cayman, le Luxembourg et Hong Kong, mais elle arrive au 9e rang, bien avant Chypre, 20e.