Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

A table ! / Monde

Construire une paix juste et durable - Une coopération avec les Palestiniens

Réponse à un conseiller municipal sur la Palestine par Gérard Perreau- Bezouille, Premier Adjoint délégué aux Finances, Ville-monde et vie urbaine, à Nanterre

En premier, je tiens à vous remercier de cette question et, avant de vous répondre sur le fond, permettez-moi de me féliciter du nombre de Nanterriens - dont vous êtes comme d’autres membres du conseil municipal - qui s’engagent pour mettre fin, dans le respect des résolutions de l’ONU, à un conflit vieux de 70 ans dont les dimensions dépassent depuis longtemps le seul Proche Orient.

Ces résolutions méritent d’être respectée dans ce qu’elles représentent, bien entendu, de droit à l’existence de l’Etat d’Israël mais aussi dans ce que ce dernier mette fin à l’occupation des territoires occupés de Cisjordanie et de Gaza pour qu’enfin un Etat palestinien voit le jour dans 22 % des terres de la Palestine de 1945, comme le souhaite d’ailleurs une grande majorité du peuple palestinien.

Renforcement et relance des colonies décidées par l’Etat d’Israël, tirs de roquettes, expulsions de familles palestiniennes de Jérusalem Est, attentats, attaque de l’aviation sur Gaza, mur de séparation, blocus de Gaza ne peuvent que renforcer les extrémismes et les partisans de la guerre.

Nous nous plaçons résolument du coté de ceux qui cherchent à construire une paix juste et durable qui ne peut être obtenue qu’en mettant fin à l’occupation.

Depuis des années la municipalité de Nanterre s’inscrit dans cette volonté :

* Accueil d’enfants et des jeunes Palestiniens à plusieurs reprises dans notre ville (2003, 2007, 2008, 2010)

* Protestation contre les actes de guerre de l’Etat d’Israël (Gaza – 2009 – dénoncé par le rapport Goldstone)

* Versements au fond de reconstruction de Gaza mis en place par le Réseau de Coopération Décentralisée pour la Palestine (RCDP) de Cités Unies France (CUF) et APLA (organisation des Autorités Locales Palestiniennes)

* Adhésion de la municipalité au RCDP animé par CUF et membre du réseau mondial des autorités locales pour la paix au Proche Orient

* Délégations d’Elus en Palestine avec rencontres d’élus palestiniens, de pacifistes israéliens, d’associations de solidarités, de représentants de l’Ambassade de France

* Rencontre régulière avec la Délégation palestinienne en France et accueil d’élus et de militants palestiniens à Nanterre.

En février dernier, à l’initiative du Service Municipal de la Jeunesse, avec l’aide du service relations et coopérations avec le monde, 10 jeunes Nanterriens ont séjourné en Palestine (Naplouse, Jérusalem Est, Aizaria, Hébron) dans le cadre du projet « Passerelle entre deux mondes ». Ils ont retrouvé les 20 jeunes Palestiniens (Naplouse et Aizaria) qui avaient séjourné dans notre ville en juillet dernier.

A cette occasion, les liens avec la ville palestinienne d’Aizaria, dans la banlieue de Jérusalem Est, partenaire du réseau « FALP pour des métropoles solidaires », se sont de nouveaux renforcés. Cette ville est un symbole, son territoire est traversé par le mur de séparation coupant ainsi des rues, des familles, aggravant les conditions d’accès aux services publics jusqu’à l’eau.

Nous avons reçu de leur part une proposition de signer un protocole d’amitiés et de coopérations décentralisées, que nous examinons afin de faire une proposition au Conseil municipal pour le formaliser lors des Assises de la coopération décentralisée Franco- Palestinienne organisée par le Ministère des Affaires Etrangères et Cités Unis France en décembre prochain en Palestine.

Mais notre ville est riche aussi d’engagements citoyens et associatif :

* De nombreux débats sont organisés à Nanterre (2 depuis les débuts d’année à l’Agora)

* Des Nanterriens sont régulièrement parties prenantes des Missions civiles pour la Paix (décembre 2009, été 2010 et 2011)

* Collectes de solidarités et campagnes d’informations

* Délégations citoyennes en Palestine

* Pièce de théâtre sur la Palestine (2010)

Mobilisation pour la libération du jeune Franco-Palestinien Salah Hamouri, enfermé injustement depuis 6 ans dans les prisons d’Israël et demandent aux plus hautes autorités de l’Etat d’intervenir à l’égal d’autres ressortissants français

Nous pensons que ces engagements, dans leurs diversités, enrichissent la citoyenneté locale comme toutes celles qui s’inscrivent pour une planète solidaire, pacifique, écologiquement responsable, pour « un autre monde possible ».

Nous nous félicitons donc que des Nanterriens s’inscrivent dans la campagne « Un bateau français pour Gaza » portée nationalement par un collectif d’associations afin de briser le blocus illégal de Gaza, de dénoncer la situation humanitaire et la privation de droits vécue par les habitants de ce territoire et la politique d’enfermement menée par l’Etat d’Israël ainsi que la passivité de la France officielle et de l’Union européenne face à cette réalité.

Nous proposerons dans un prochain conseil municipal que la ville s’associe financièrement à cette initiative au « bateau français pour Gaza » composant « de la flottille internationale de la liberté » et nous soutiendrons l’initiative que vous prenez le 20 mai prochain à la salle des congrès afin de populariser cette campagne.

Nous serons bien entendu à l’écoute de toute autre initiative.

Pour finir permettez moi d’apporter également ma solidarité à tous ceux qui par le monde se sont levés ces derniers mois contre les despotismes et pour la liberté, contre les colonisations et pour une meilleure répartition des richesses et enfin d’avoir une pensée pour le peuple japonais face aux catastrophes qu’il vit actuellement.

Séance du Conseil municipal du 29 mars 2011