Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Au feu les pompiers !

La rentrée se fait sous le signe d’une multiplication de manifs. Mais peut-on résoudre les problèmes en demeurant dans le cadre du système qui les a créés ?

On nous dit d’être compétitifs. Si nous cherchons une solution dans le cadre de cette injonction, nous mettons le doigt dans un engrenage sans fin : le travail des enfants, les personnes [...]

Lire la suite

Après l'ouragan

Les luttes sont des ouragans décoloniaux
Les luttes sont des ouragans décoloniaux

Guyane, Guadeloupe, Martinique, Polynésie, Réunion c'est la France dit-on. Mais assez peu pour que l'attention médiatique et politique ne connaisse que deux déclencheurs : les ouragans et les luttes sociales. Pour elles, si et seulement si elles sont extrêmement massives. Au moindre accent indépendantiste ou autonomiste les voilà [...]

Lire la suite

Vive la publicité !

L'espace public selon Macron
L'espace public selon Macron

Lire la suite

Une rentrée en fanfare ?

Au collège Pierre De Geyter, la rentrée s'est faite en musique… au son de l'Internationale ! Le ministre J.-M. Blanquer voulait un accueil en musique pour les élèves de 6e, voilà, c'est fait !

Lire la suite

Unifier et personnaliser

En 1967, Paul Ricoeur pointe dans une série de conférences1 deux évolutions contradictoires du monde.

Lire la suite

Et maintenant ?

La période révèle que des millions de personnes sont en quête de "hors système". Ce sont les candidats qui sont apparus (à tort ou à raison) se dégager des partis et vouloir que la société civile investisse l’espace politique, qui ont émergé. Au-delà de leurs différences, ces candidats ont bénéficié d’une telle envie de changement qu’elle a occulté la question : de quel système s’agit-il ? Mais l’abstention aux législatives dit haut et fort le refus des faux-semblants. C’est toute la fragilité de Macron et l’incertitude qui pèse sur l’alternative.

[...]

Lire la suite

L'émancipation humaine vaut bien un peu d'efforts

Ne voulant ni passer à côté de l'Histoire, ni pratiquer la posture de surplomb, j'ai choisi de prendre ma part à la fois dans la campagne pour faire élire Mélenchon et dans la bataille pour l'élection de ma camarade Madeleine Doré Lucas, membre d'Ensemble et "candidate de la France insoumise" J'ai ainsi fait partie – aux côtés des militants du PCF de Pontivy Locminé – de l'équipe de campagne France insoumise". Le matériel électoral comporte la mention en gris clair et en caractère modeste « avec le soutien du PCF, du Front de Gauche, d'Ensemble !, de syndicalistes, de citoyens... dans notre circonscription ».

[...]

Lire la suite

La fin d’une longue transition

Quand on change de conjoncture, de période, d'époque, de génération, de siècle, de moment, il est toujours difficile de penser ce qui est nouveau, précisément parce qu'on ne dispose pas d'autres catégories de pensée que celles qui permettaient - tant bien que mal - de penser l'époque précédente. Il n'est pas rare que l'on marque le pas dans l'élaboration de nouvelles catégories, ou dans la critique des anciennes, et pendant ce temps, l'Histoire suit son cours à l'aveugle, avec le risque que lorsque les cadres conceptuels anciens auront prouvé leur obsolescence, ils soient remplacés à la petite semaine par des instruments tout aussi imparfaits, et qui sous les allures du neuf recyclent sans le dire et sans le savoir des idées ou conceptions qui ont déjà fait la preuve de leur impuissance.

[...]

Lire la suite

Tout change pour que rien ne change

Inconnu du public il y a trois ans, Emmanuel Macron a réussi son pari, se faire élire Président de la République en se revendiquant ni de droite, ni de gauche… après 36 ans d'alternance PS/RPR-UMP-LR. Avec son jeune mouvement En Marche !, adoubé par les médias, il surfe sur le besoin de renouvellement politique.

Son élection rebat les cartes, et [...]

Lire la suite

Le choix de ne pas choisir

Le paradoxe libéral est la multiplication des choix mais au bout du compte l’absence de choix. Le paradoxe de la résistance à ce paradoxe est que le refus de choisir devient finalement un choix.

Lire la suite

Ça ne fait que commencer

Quand vous lirez ces lignes, faire barrage au FN sera, je l’espère, chose entendue sinon déjà faite. Il est donc bien tard pour faire un appel de plus. Pour des millions d’hommes et de femmes cela passe (est passé ?) par un choix détestable : la politique de Macron finira par faire encore monter le FN… si rien ne se passe de nouveau. C’est donc à ce nouveau qu’il nous faut réfléchir à partir de lundi.

[...]

Lire la suite

Abstention en Outre-mer

En France "métropolitaine" le niveau d'abstention traditionnellement plus faible aux présidentielles s'élève à 22 %. En Outre-mer l'abstention est record. Parmi les 1,8 millions d'électeurs inscrits invités aux urnes, 994 000 ne se sont pas déplacés. Ainsi globalement l'abstention en outre-mer est le fait de 53 % des électeurs. Si cette moyenne gomme les pics, elle est néanmoins en hausse de 5 points par rapport à la présidentielle de 2012. On dira que l'abstention est traditionnellement forte en outre-mer lors du scrutin présidentiel. Oui, mais pour ce scrutin là, l'abstention progresse de façon spectaculaire. Ainsi en Guadeloupe en 2012, elle était de 47,5 % elle est à 60 % en 2017, en Guyane elle était à 49 %, elle progresse de presque 17 points, et passe à 65,7 %. Même constat en Martinique : 47,6 % des électeurs s'abstenaient, ils sont désormais 60 %. En Polynésie l'abstention s'élevait à 50,65 % en 2012, elle est passée en 2017 à 61,1 %.

[...]

Lire la suite

Le jour d'après

Jean-Luc Mélenchon est en passe de réussir son pari, occuper l'espace béant laissé par un Parti socialiste empêtré dans ses contradictions, divisé entre partisans de la sociale-démocratie d'un côté et du social-libéralisme version autoritaire ou non de l'autre, et dont l'expérience gouvernementale de 2012 à 2017 a laissé un goût amer à nombre d'électeurs de François Hollande.

[...]

Lire la suite

Sortir du cadre, sortir des urnes ?

Nicolas Poussin, 1653.
Nicolas Poussin, 1653.

Dans les évangiles, les scribes et les pharisiens posent régulièrement des questions-pièges à Jésus pour le faire arrêter. Dans un des passages les plus connus, est traînée devant lui une femme à qui il est reproché d’avoir eu une relation sexuelle avec un autre que son mari. Il lui est demandé si elle doit être lapidée. S’il répond [...]

Lire la suite

Radicalité : à la source

Il n’est pas trop tard pour s’interroger sur le sens que pourrait encore prendre la campagne présidentielle. Un électeur sur deux n’a pas encore fait son choix définitif. La campagne électorale révèle un effondrement des partis politiques assimilés au système. Pour le moment, ce sont surtout des forces réactionnaires qui, en Europe et aux USA, donnent l’apparence d’être anti-système et qui en tirent profit. Il n’est qu’à penser à la fille Le Pen ou à Macron. Si le rejet du système est dans l’air, le flou du mot en fait un passe-partout piégeant. Bien sûr on évoque les puissants ou la finance, mais c’était déjà le cas en 2012. En fait, le mot recouvre une double réalité : système capitaliste et système institutionnel. Les deux dégagent une normalité frustrante et provoquent du ressentiment. Mais faute d’appeler un chat un chat, le flou de cette dénonciation fait le lit du populisme.

[...]

Lire la suite

Pas seulement 2017

Il y a aussi 2018 et c'est en Nouvelle-Calédonie. Au plus tard en novembre 2018 se tiendra la consultation sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie.

Lire la suite

L'unité à quelles conditions ?

L'élection présidentielle 2017 a ceci de remarquable qu'aucun sortant ne sera candidat. C'est dire si le bilan des deux quinquennats précédents provoque du rejet. Pressé par d'autres de ne pas se présenter, Hollande a du renoncer à sa candidature. C'est sous sa présidence que s'est développé un grand mouvement social, situation inédite depuis l'existence de gouvernements dirigés par le PS. Sarkozy et Valls quant à eux, ont été battus aux primaires.

[...]

Lire la suite

Maudit pouvoir ?

Ah Benoît ! Il en fait tourner des têtes ce gars là. Ma fille me dit : « Mais il a l’air de gauche ! ». En 1997 s’est posée pour Les Verts la question d’aller au gouvernement de "gauche plurielle", certains disaient : « Lui, c’est pas pareil, il a l’air honnête ». Et comme certains prenaient ce trotskiste tendance lambertiste pour un protestant, cela accréditait la thèse. Puis, les premiers six mois passés, il a bien fallu donner son vrai nom à cette déception de plus : "la gauche plus rien".

[...]

Lire la suite

2017 et Octobre 1917

2017 est aussi le 100e anniversaire de ce qui a débouché sur une formidable désillusion à l’échelle de la planète : la Révolution d’Octobre. De nouveaux colloques, documentaires se préparent, Le Monde se fend déjà d’un numéro spécial… Et nous ? Du passé ne faisons-nous pas trop vite table rase ? Question posée non pas par nostalgie mais pour interroger ce qui a fait si profondément défaut.

[...]

Lire la suite

La carte de France pour les siècles et les siècles ?

Carte de la "Zone économique exclusive" française
Carte de la "Zone économique exclusive" française

Lire la suite

Bonne année, vieilles taupes !

Gramsci avait beau dire qu'il détestait le nouvel an, les souhaits de bonne année ne peuvent pas faire de mal. Peut-être même peuvent-ils faire du bien. Nous aurons sans doute toutes et tous notre lot de joies et de peines en 2017 : il n'y a pas de raisons... Comme tout le monde, je souhaite donc à chacune et chacun le meilleur.

Après tout, ni [...]

Lire la suite

Ruptures

Hollande avait promis d'inverser la courbe du chômage. Baisse des cotisations sociales, baisse des impôts, subventions publiques, contrôle des chômeurs… les vieilles recettes sont toujours aussi inefficaces.

Lire la suite

Les raccourcis providentiels sont souvent des impasses dangereuses

Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas engueulé comme ça avec des amis ! Jipé et Corinne, mes grands copains communistes – de vrais prolos, avec autant d'intelligence du cerveau que du cœur - n'ont pas apprécié que dans un commentaire Facebook, j'ai dit que je ne pleurerai pas Fidel Castro et, entraîné par l'intelligence propre à ce média social, j'ai fait une référence salivaire à Boris Vian qui les a mis en rogne. Le système de santé, l'éducation et le blocus, ça éclipse les libertés, les prisonniers politiques (notamment chrétiens), la répression des homosexuels, l'abandon (c'est un euphémisme) de Guevara... À la fin, j'ai compris : « Nous on n'a rien pour se battre, tu peux pas nous enlever une des seules figures qui nous donne de l'espoir », a fini par me souffler Corinne dans les bronches, comme elle le fait quand elle appelle la mairie quand en on a marre de demander gentiment pour les Rroms du bidonville la scolarisation des enfants, les poubelles, la domiciliation...

[...]

Lire la suite

Pouvoir et politique

Des USA à l’Autriche en passant par la France, l’usure des solutions tièdes et des méthodes délégataires parvient à un point de saturation. Pour le moment, c’est l’extrême-droite qui capte l’aspiration à sortir du système et à tout bousculer. Vague irrésistible ? Ou espace abandonné dans la mesure où en face, il n’y a que timidité et répétition de ce qui a perdu tant de crédibilité ? Il ne reste que la menace du "encore pire" pour appeler à se mobiliser. Menace qui ne produisant aucune dynamique nouvelle laisse nombre d’électeurs en quête d’alternative démotivés.

[...]

Lire la suite

S'insoumettre à la prédation...

"La France, puissance maritime qui s'ignore", dossier signé Jean-Luc Mélenchon député européen, est la matrice du Plan Mer, élément important de sa candidature de 2017. On trouve là nombre d'affirmations. En page 73, « la France dispose de trésors », et le document de signaler : « la mer contient 90 % des réserves d'hydrocarbures de la planète ». Page 74 ce sont 84 % des minerais et métaux de la planète qui gisent sous les fonds marins. Puis page 78 le document relève que « la lutte pour l'appropriation de l'espace maritime fait rage »... La preuve ? « des îlots au sous-sol maritime prometteur hier ignorés devienne un enjeu pour lesquels se déploie des navires de guerre russes japonais ou chinois ».

[...]

Lire la suite

Not my president !

Au bout d'un processus électoral extrêmement complexe, organisé pour que rien ne change, l'alternance démocrate-républicain, qui rythme la vie politique américaine, n'a pas été troublée. Après avoir mené une campagne mêlant propos nationalistes, xénophobes, racistes et sexistes, Donald Trump devient président des États-Unis d'Amérique.
Comment peut-on en arriver là après avoir élu le premier président noir américain ? Mercredi matin, nous nous sommes réveillés groggy. Mes élèves n'étaient pas en reste : « Madame, les Américains se sont "trumpés", ils ont élu un raciste ! »

[...]

Lire la suite

Se laisser bousculer par les habitants ?

Il y a quinze jours, j'ai fait rencontrer Wade Rathke et Adrien Roux à des responsables politiques de l'écologie et du Parti communiste. Le premier est un des patrons du réseau américain ACORN (Association of Community Organizations for Reform Now) et l'autre est l'un des animateurs de l'équivalent français, l'Alliance citoyenne. Ils font ce que les Américains appellent du "Community organizing", expression difficile à traduire : organisation des communautés, syndicalisme de quartier, démocratie d'interpellation citoyenne, d'initiative citoyenne, augmentation du pouvoir d'agir... Cette méthode inventée dans les années 30 aux États-Unis est née de la rencontre d'un syndicaliste libertaire d'International Workers of the World (IWW), Saul Alinsky, avec le social gospel, notre christianisme social, des quartiers populaires. Il consiste - hier au États-Unis aujourd'hui en France -, avec les méthodes de la syndicalisation et de l'autogestion à créer dans les quartiers populaires - et abandonnés par l’État, les autorités locales et les services publics - des organisations populaires indépendantes des partis politiques comme des mairies, animées et contrôlées par les habitants eux-mêmes avec le support d'un permanent, un organisateur.

[...]

Lire la suite

Vive l'utopie démocrate, laïque, et méchamment antiraciste...

Nous devrions rêver plus fort, plus souvent et publiquement d'une société vraiment démocratique !

Vraiment démocratique ? Illusion, utopie !

Lire la suite

Alstom est à nous

Manifestation contre la fermeture l'usine Alstom de Belfort , le 12 septembre 2016 (Sebastien Bozon / AFP)
Manifestation contre la fermeture l'usine Alstom de Belfort , le 12 septembre 2016 (Sebastien Bozon / AFP)

Voilà à peine deux ans on nous tenait en haleine pour savoir qui de Siemens ou de General Electric allait dépecer Alstom, fleuron de l'industrie et de la technologie françaises. Aujourd'hui est annoncée la fermeture du site de Belfort avec 400 emplois à la clef.

Lire la suite

Jean-Luc, Maurice, Michel (et tant d'autres), bienvenue en théologie !

En plein psychodrame sur le burkini, Jean-Luc Mélenchon est interviewé sur France 2 : « Je dis à tous les chefs religieux  : il n'y a pas de consigne, ni de Mahomet, ni de Jésus, ni de Moïse contre les tenues de bain (…) Je ne suis pas du tout persuadé que Dieu soit préoccupé des poils et des cheveux... » Deux jours plus tard, dans son éditorial de L'Huma du 26 août, Maurice Ulrich écrit : « Nous pensons à ce poète arabe qui, il y a déjà plus de douze siècles, invitait Dieu à proscrire le voile », écrivait-il, « lequel sera à jamais le fléau de la jeunesse » . Dimanche, dernier, sur la grande scène de la fête du journal communiste, Michel Polnareff entame, bientôt suivi par des dizaines de milliers de voix : « On ira tous au paradis, qu'on soit béni qu'on soit maudit, on ira... ».

[...]

Lire la suite

Dépasser l'horizon

Sommes-nous sûrs d’avoir tout dit sur le capitalisme et d’en avoir tiré tous les enseignements ?

Lire la suite

Hôpital : casseurs 20 vitres, Valls-Touraine 22 000 postes !

Une fois n'est pas coutume, je suis d'accord avec Manuel Valls, il faut mettre un terme aux exactions des casseurs.

Et sérieusement, ne bricolons pas. Ceux qui s'en prennent à l'hôpital doivent être punis, il faut les empêcher de nuire, il faut installer un mode d'organisation de la vie sociale tel qu'ils ne puissent réitérer leurs méfaits plus [...]

Lire la suite

Plus compliqué que ça

{

Lénine disait que la contradiction est dans l'essence même des choses. Ce n'est certes pas un argument d'autorité, mais ce genre de considération n'est pas totalement inutile  : nous baignons dans la contradiction, et ce n'est certainement pas en refusant de la voir que l'on peut comprendre le monde et agir sur lui.

Lire la suite

Déter...minés !

De retour de la manifestation parisienne, fatiguée mais remontée à bloc par l'immense cortège qui a envahi les avenues de la place d'Italie aux Invalides, je suis consternée par l'image qu'en donne le gouvernement et les médias. Diable ! Si nous sommes déterminés, en face, ils le sont aussi et ils ne se privent pas de coups bas.

Lire la suite

Du mélange faire de l'ordinaire

Lundi 6 juin. Crues, grèves, etc. Il y a beaucoup de choses dans l'actualité. Mais une chose n'y est pas : le début du Ramadan. Plusieurs millions d'habitants de France sont susceptibles de le pratiquer, des dizaines de millions d'être en contact – voisins, collègues, commerçants... - avec des personnes qui le pratiquent. Mais dans les informations que je vais lire, écouter, regarder ce jour là et les jours suivants, je n'entendrai que "le ramadan commence aujourd'hui". Rien d'autre, pas un reportage, un papier d'analyse.

[...]

Lire la suite

Ouvrir sur la suite

Après le 49-3, on peut évidemment crier au coup de force et au déni de démocratie. Mais cela me parait court. Le recours au 49-3 est un symptôme supplémentaire de ce que le système représentatif ne correspond plus, de fait, aux besoins des uns et des autres. Pour les dominés, il est une mise à l’écart de plus en plus visible de leur pouvoir de décision. L’indépendance des élus à l’égard des mandants est de plus en plus rejetée. Pour la bourgeoisie, le système est encore trop sensible à la pression populaire. La République est en train de se déliter.

[...]

Lire la suite

Au lycée... quand les idées dominantes dominent moins !

Évidemment les injonctions académiques peuvent sembler imperméables aux effets des confrontations idéologiques qui marquent le pays. Ainsi en lettres comme dans d'autres disciplines le programme, c'est le programme ! Évidemment !

Le sujet du bac blanc concocté par l'ensemble des professeurs de lettres de mon établissement avait, cette année, une [...]

Lire la suite

De l'occupation à l'émancipation

En refusant de céder sa place dans un bus réservé aux blancs à Montgomery en 1955, Rosa Parks a pris une part importante dans la lutte contre les lois ségrégationnistes aux États-Unis.

Lire la suite

Nuit Debout, Nuit déroutante

Nuit Debout àSaint-Denis le 13 avril 2016
Nuit Debout àSaint-Denis le 13 avril 2016

Et si ce qui se passe d'important avec le mouvement Nuit Debout était ce qui en est le moins palpable ? Il y a ce qu'un passant perçoit, à République ou à Saint-Denis le 13 avril. À Paris, ce mélange de prises de paroles sur des luttes précises et des grandes idées pour refaire le monde. Ce début de travail en commission qui prend tout [...]

Lire la suite

Télécharger
le dernier numéro

Cerises :
tous les numéros

Aujourd'hui

Hier

Actualité