Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Esprit de suite

Erratum

Dans l'article Sur l'écran noir de mes nuits blanches " de notre dossier du mois de février, s’est glissée une erreur à propos du schmates défini comme un mot juif…

Qu’on se le dise: il y a des blagues juives (à la télé en ce moment), des mères juives, mais pas de langue juive. Les juifs pratiquant prient en hébreu. Les Juifs parlent la langue du pays d’établissement, mal au début. Ils parlent l’hébreu en Israël. Ils parlent (parlaient) le yiddish en Europe ukraino-russo-polonaise, orientale et centrale (ce qui a fait, selon Trotski qui ne le parlait pas, de cette langue, par la grâce de la diaspora et de l’Internationale, une des langues de la révolution d’Odessa à New York en passant par Belleville. D'autres encore parlaient le ladino dans le bassin méditerranéen, voire en Amérique du Sud. Mais ils ne parlent pas le juif et ne l’ont jamais parlé. Il n’y a que les libraires de la FNAC et les idéologues sionistes pour classer en " littérature juive » les auteurs yiddish et les auteurs séfarades.

Azoï

Patrick