Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Secousse sismique.

La mondialisation souvent utilisée comme obstacle aux transformations révolutionnaires, est-elle en train de changer de camp ? Gilets Jaunes et comme un écho : USA, Albanie, Belgique, Angleterre, Grèce, Hollande, Hongrie, Pologne, Portugal, Serbie, Tchéquie, des régions d’Allemagne, Espagne. Tous rejettent l’injustice sociale, l’autoritarisme qui empêche de maîtriser son sort et le mépris subi.

Ils expriment la fin de la crédibilité d’un système qui a failli. Bonnets Rouges - avec des ambivalences -, Climat, Mouvement des femmes, marches de chômeurs, soutien aux migrants, Nuit Debout, Gilets Jaunes, autant de mouvements qui surgissent, non pas de nulle part mais en dehors des structures leur préexistant. C’est le refus des intermédiaires qui parlent et pensent au nom des intéressés mais aussi à leur place. C’est un tournant politique. Monsieur et Madame n’importe qui deviennent qualifiés pour être les principaux acteurs politiques.

On ne peut prévoir ce que cela deviendra. Le mouvement se construit en avançant. L’Appel de Commercy met en cause les 500 plus grosses fortunes de France. La journée du 5 février a montré les possibilités qu’un tel mouvement devienne celui de tous. La réaction des milieux du Capital est un indicateur sérieux. L’inquiétude la caractérise. De Christine Lagarde à Larry Fink (le plus gros actionnaire du monde) le leitmotiv est : nous ne pouvons pas continuer à ne pas tenir compte de la demande que l’entreprise serve la société. Le Financial Times juge que la taxation des fortunes serait bonne pour l’économie. Son éditorial appelle à relire Marx : il est temps que l’Amérique redécouvre la lutte des classes. Ce qui provoque les hauts cris d’autres forces capitalistes. Et si Christine Kerdellman dans Le Magazine Littéraire invoque la régulation du capitalisme, elle conclue : « L’autodiscipline paraît une hypothèse bien naïve ».

Le système est dans une phase d’instabilité. N’est-ce pas le moment de prolonger les questions soulevées par des pistes alternatives radicales ?