Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Délicieux

Les temps de cerises

« L’heure qu’il est » est à la fois une histoire du temps, de sa mesure, de ses instruments et une réflexion singulière sur sa culture, à travers les sociétés, leur développement et leurs organisations.

On y apprend pourquoi (et comment) l’horloge, mécanique, a été inventée en Europe et non en Chine. On y découvre les observatoires pré-téléscopiques de la renaissance et les équipements modernes de Kiev et de Suisse.

Mêlant techniques et idées, utilisations et conceptions (représentations) du temps, des rythmes, des calendriers et des mesures de l’immédiateté et du long terme, cet ouvrage se lit avec enthousiasme, ferveur, même, partageant celle de son auteur, professeur émérite d’histoire économique et des techniques à Harvard. Une centaine d’illustrations complètent cette lecture.

Dans « Chronotopies, chronotopics », trois géographes redessinent la carte de nos espaces et de leurs usages. Une vingtaine de contributions renouvellent notre lecture des cartes, de leur propre usage, sortant de la cartographie « à plat », du plan masse, pour dessiner celle des chronotopes, d’une géographe en dynamique, qui porte à la fois le terrain et son mouvement spatio-temporel.

Si sa lecture exige parfois attention quand on n’est pas habitué de l’urbanisme et de l’aménagement, cet ouvrage apporte incontestablement une réflexion renouvelée, une synthèse des chronotopies développées depuis une vingtaine d’année et un champ indéniable d’une lecture nouvelle de nos paysages, urbains comme ruraux.

Patrick Vassalo

David Saul LANDES, L’heure qu’il est, 632 pages +24, éditions Gallimard, 2017, 29,50€

Guillaume DREVON, Luc GWIAZDZINSKI, Olivier KLEIN, Chronotopies, chronotopics, ed. ELYA, 2017, 210 pages, 20€