Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Culture

Esprit de suite

La rentrée de l'atelier

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Dénominateur commun

La désignation de MACRON champion de la terre par les Nations Unies s’inscrit dans une stratégie globale, qui vise à promouvoir le capitalisme vert comme réponse aux luttes qui montent devant l’urgence climatique. Ainsi, il suffirait de convaincre les actionnaires de prendre en compte les problématiques écologiques dans leur « business plan » et le marché ferait naturellement le reste.

Mais la réalité confirme la vanité de tels espoirs ; l’observatoire climat énergie constate que la France part à la dérive par rapport aux objectifs qu’elle s’est elle-même fixés. L’exemple de l’industrie automobile est significatif, les grands constructeurs ont préféré tricher en minorant le niveau de production de CO2 de leurs moteurs plutôt que d’investir pour le réduire.

Combattre le réchauffement climatique implique une vision macroéconomique sur le long terme, or les capitaux privés, ont par définition, une approche microéconomique et leur vocation est d’assurer à leurs détenteurs une rentabilité maximum immédiate. Il ne peut donc y avoir de nouveaux rapports à la nature sans perspective de dépassement du capitalisme. Cela vaut pour l’ensemble des luttes sociales et émancipatrices, contre les exploitations et les discriminations.

Car le capitalisme, à la recherche de nouveaux terrains d’interventions toujours plus rentables, organise la mise en concurrence des travailleurs et des territoires. Les conséquences sociales, sociétales et environnementales qui en résultent nourrissent la peur de l’autre, donc le repli identitaire et l’aspiration à se protéger en fermant les frontières.

Pour démythifier cela il convient de faire monter la prise de conscience de ce lien solidaire entre les humains dans un monde ouvert et fraternel. Solidaire au sens de la définition du petit Robert : « se dit de personnes qui sont ou se sentent liées par une responsabilité ou des intérêts communs. »

C’est bien cela, au-delà des frontières nous avons des intérêts et des responsabilités communes. Et donc le repli sur soi est une solution illusoire, au contraire, c’est ensemble qu’il faut construire une société alternative au capitalisme, solidaire et fraternelle.