Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Coup de torchon

Enfin une bonne nouvelle !

La victoire - plus de 66 % - des Irlandais pour la légalisation du droit à l’avortement est une véritable révolution pour ce pays dans lequel la hiérarchie de l’Église catholique exerçait une influence politique considérable. Ce résultat a suscité de la joie dans le pays. Avec une participation parmi les plus élevées jamais enregistrée pour un référendum, le oui - massif - a fédéré toutes les "couches" de la société : hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, urbains et ruraux, croyants et non croyants. Il permettra d’avoir un projet de loi sans ambiguïté prévoyant que l’IVG pourra être pratiquée sans justification durant les douze premières semaines de grossesse ; jusqu’à vingt-quatre semaines en cas de risque grave pour la santé de la mère ; ensuite en cas d’anomalie grave.

Au-delà de l’Irlande, c’est un mouvement planétaire et de fond en faveur de l’émancipation humaine dont il s’agit.

Puisse ce résultat constituer un point d’appui, notamment dans des pays de l’Union européenne comme la Pologne. L'avortement - autorisé et gratuit dans ce pays entre 1956 et 1993 - y est désormais interdit sauf en cas de malformation grave, de danger pour la femme et de viol. Une des législations les plus restrictives en Europe avec Malte. Et il y a mois, le gouvernement polonais ultraconservateur du parti Droit et Justice (sic) a présenté un projet de loi pour supprimer la possibilité d'avorter légalement en cas de malformation du fœtus…

« N’oubliez jamais, disait Simone de Beauvoir, qu’il suffit d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »

Vigilantes (et vigilants…), certes. Agissantes et agissants, ce sera encore mieux.