Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Délicieux

La fin des utopies ?

La belle équipe de Guédiguian revient, qu’un flash nous remontre joyeuse, à 20 ans, mais qui incarne aujourd’hui un père au regard et au corps figés par une crise cardiaque et ses enfants, la cinquantaine, blessés par le deuil, un licenciement, la fuite de la vie auprès des parents. La vie a aussi déserté le village qui fut lieu de solidarité, de fête, d’action collective.

Huis clos dans une calanque marseillaise, ce film-théâtre dit la fin d’un univers de luttes, d’espoirs, face à l’argent et à la violence. Le monde change, et les générations se succèdent, qui ne se comprennent pas toujours.

Pourtant des lueurs émergent : la création, ici le théâtre, où l’on peut se dépasser et donner à voir un autre monde ; le désir, et la prise de risque d’une femme ; et surtout, peut-être, face à l’horreur vécue par des enfants migrants, la générosité et la solidarité, qui ressoudent la fratrie éclatée, réaniment le sens collectif.

Bilan à l’automne de la vie, temps qui passe, possibles futurs quand tout a semblé s’effondrer : entre meurtrissures, questionnements et nécessaires espoirs, Guédiguian et sa famille d’acteurs nous parlent à beaucoup.