Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Cocktails

Le cocktail du 1er décembre

Course à la mort. La Corée du Nord a procédé au tir d’un missile intercontinental, démontrant sa capacité à atteindre n’importe quel territoire américain. La République populaire démocratique (sic) de Corée affirme être désormais une puissance nucléaire. En réaction, Donald Trump a lancé un inquiétant « On va s’en occuper », tandis que le chef d’état major des armées US jugeait une guerre nucléaire « probable ». À ce stade, seule la feuille de route élaborée par la Chine et la Russie tient la corde, si toutefois on entend éviter l’apocalypse nucléaire.

Rohingya. Au début de son voyage en Birmanie, le pape François a demandé aux dirigeants birmans de « construire un ordre social juste, réconcilié et inclusif » garantissant « le respect des droits de tous ceux qui considèrent cette terre comme leur maison ». Mais il a évité de parler directement de la répression criminelle subie par les Rohingya, une population musulmane qui fait l'objet depuis des années de politiques discriminatoires et depuis des mois d'une répression systématique. Après avoir rencontré le chef des forces armées birmanes, le pape a manifesté son soutien à Aung San Suu Kyi, la figure de l'opposition devenue égérie de la transition politique, dans un gouvernement au sein duquel l'armée garde un pouvoir considérable. Celle-ci a affirmé que le gouvernement a pour but de « protéger les droits, de forger la tolérance et d'assurer la sécurité pour tous ». À l'issue de ce voyage, même si un fleuve de paroles en faveur des droits humains, de la diversité et de la paix a été prononcé, il flotte comme une impression de non-dits, le mot Rohingya n'ayant pas été prononcé par Sa Sainteté catholique.

Expérimentation. Huit présidents de Département, dirigés par des socialistes, souhaitent expérimenter le "revenu de base". Dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche, ils précisent notamment viser l’élaboration d’« un modèle robuste, crédible scientifiquement, audacieux socialement et soutenable financièrement grâce à des micro-simulations » partant des « réalités sociales ». Pour eux, le revenu de base s'adressera à « celles et ceux qui passent à travers les mailles du filet de toutes les politiques publiques », constituant « une opportunité de reprendre le chemin de l’emploi ». Proposition portée par Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle, le revenu universel est actuellement expérimenté localement, en Finlande.

Lynchage. Plusieurs personnalités ont rendu public un appel pour l'honneur de Gérard Filoche, dénonçant les procureurs expéditifs des réseaux sociaux qui le salissent depuis des jours pour avoir re-tweeté un montage photo dont il n'avait pas perçu le caractère antisémite (il s'en est clairement expliqué). Il dénonce son exclusion décidée par la direction du Parti socialiste, qui a trouvé là le moyen de se débarrasser d'un trublion. L'appel est ici.

Disparition. L'historien et économiste Paul Boccara est décédé le 26 novembre à l'âge de 85 ans. Dirigeant la section économique du PCF, il avait conduit dans les années 70 et 80 des travaux importants. On lui doit notamment le concept de capitalisme monopoliste d’État et toute une réflexion prospective sur les dynamiques du capitalisme contemporain et ses modes de régulation. Il fut aussi un acteur de l'élaboration du programme commun, porteur de l'idée que les salariés doivent intervenir dans la gestion des entreprises, en portant des critères de gestion alternatifs, et à l'origine de l'idée d'une sécurité d'emploi et de formation pour garantir les droits des salariés et éliminer le chômage. On connait malheureusement moins ses travaux plus récents proposant de dépasser les visions centrées uniquement sur l'économie pour traiter ensemble de toutes les activités humaines (on lui doit le concept d'anthroponomie). Lire ici.

Marchais, l'expo. À l'occasion du vingtième anniversaire du décès de Georges Marchais, une exposition ouverte à tous lui est consacrée au siège du PCF (place du colonel Fabien, Paris 19e), jusqu'au 15 janvier. Lors de son inauguration, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a évoqué la ''capacité d'innovation'' de l'ancien secrétaire général et son humanisme. Laissons à l'humoriste Pierre Douglas, présent ce soir là pour en avoir été un imitateur hillarant et bienveillant, le mot de la fin : « Nous, les communistes, avons toujours été pour le changement et nous ne changerons jamais : nous sommes pour le changement ». Citation drôle... et à multiples sens, alors que le parti a engagé la préparation d'un énième congrès pour se transformer.

Démineurs de sens. Dans le cadre de l’émission de France Culture "La Fabrique de sens", à l’occasion des interventions du Collège de France en Seine-Saint-Denis, deux « démonteurs de murs » avaient été interviewés : Jack Ralite et Carlo Ossola, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de littérature néo latine. Banlieue, littérature, théâtre, école, autant de sujets abordés dans cet entretien. À lire ici.