Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Coup de torchon

La femme n’est pas l’avenir de Monsieur Finkielkraut

Les chastes oreilles de Monsieur Finkielkraut n’en finissent pas de trouver vulgaire le hashtag #Balancetonporc. Ce Monsieur aime en effet les bonnes manières, les mœurs d’antan, le passé reluisant. Avec lui, l’homme en viendrait à regretter le temps de l’aristocratie, des "boniches", des domestiques et des lavandières…

Monsieur Finkielkraut connait-il la douleur, et parfois la honte, des femmes au XXIe siècle qui ont été sexuellement harcelées, agressées, et parfois violées  ? Qui ont reçu la vulgarité extrême au plus intime d’elles-mêmes et de leur corps ? Qui ont choisi le site Balancetonporc ou le hashtag #Moi aussi pour témoigner et protester, de manière le plus souvent anonyme ? Elles sont nombreuses. C’est impressionnant. Guerre picrocholine ? Leurs témoignages, parce qu’entremêlés et solidaires, ont fait changer la peur de camp. Leur indignation, parce qu’elle est sortie du cadre étriqué des normes sociales, est devenue publique, voire internationale.

Bien entendu, quelques rares témoignages constituent des dénonciations nominatives. Contre les violents parfois tourne la violence. Il n’en demeure pas moins vrai qu’un nom mis sur la place publique sans enquête est un problème. Des risques d’injustice existent, qu’il va bien falloir affronter. À la fois en respectant la présomption d’innocence auquel tout individu a droit. Et en changeant la Justice pour qu’elle offre plus de possibilités aux femmes qui subissent des actes de violence d’être entendues et protégées.

À celles qui ont choisi le récit cru et la provocation en réponse à la vulgarité et à l’outrage, Monsieur Finkielkraut préfère renvoyer son élégant « Taisez-vous ! ».