Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Coup de torchon

Que les bouches se ferment !

Selon certains commentateurs politiques, manifester contre le lessivage du Code du travail et le nouvel abaissement généralisé des protections du salariat serait illégitime. Leur argument : Emmanuel Macron avait annoncé la couleur avant d’être élu et la République en marche a obtenu la majorité absolue aux législatives de juin. Donc selon eux, si Marine Le Pen avait été élue, nous n’aurions pas le droit non plus de manifester face aux mesures xénophobes ou antisociales que n’aurait pas manqué de prendre le Front national. Et si Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise et les communistes réunis avaient passé la rampe ? Nul doute qu’on aurait pu compter, de la part de ces commentateurs, sur un appel à la sagesse et au légitimisme, face à un Medef entré en résistance…

Ces petits marquis font mine d’oublier qu’Emmanuel Macron n’a pas été élu sur son programme de déglingage du système social et de satisfaction des exigences patronales. Mais sur le dégagisme de partis de droite et de gauche sclérosés et corrompus. Ainsi que sur le refus de voir Le Pen aux manettes, avec la sortie de l’euro pour horizon.

Et faut-il leur rappeler que pour la première fois sous la Ve République le nombre des abstentionnistes aux législatives de 2017 a été supérieur, au premier comme au deuxième tour, à celui des votants. Et que si l’on ajoute à ces boycotteurs, ceux qui ont voté blanc ou nul, c’est plus de 61 % du corps électoral qui a fait la grève des urnes le 18 juin dernier. Emmanuel Macron a été élu par 15 % des électeurs. Et il faudrait fermer notre bouche ?