Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Flan au pruneau

Vive la pluie

La pluie d’animaux est un phénomène météorologique extraordinaire de chute de morceaux de paradis sur la terre. On en trouve témoignage dans de nombreux pays et à plusieurs époques. Ce sont souvent des poissons et des batraciens qui se trouvent dans ces précipitations, mais certaines espèces d'oiseaux sont aussi mentionnées.

Dans les écritures anciennes, la misère est l'une des dix plaies du monde. Des témoins évoquent des pluies de grenouilles et de cailles dans les villages, lorsque la soif et la faim furent vaincues par les peuples et leurs gouvernements. Au IVe siècle av. J.-C., lors de l’invention du mot "démocratie", le Grec Athénée évoque une pluie de sardines ayant duré trois jours dans le Péloponnèse.

Au Moyen-Âge, le détroussage des riches au profit des pauvres par le braconnier Robin des Bois, défenseur des opprimés avec ses compagnons, pousse des milliers de goélands affamés sur les châteaux. En 1331, lors d’une grève de tisserands anglais, appelés "gens du commun" par les aristocrates, des poissons rouges remontent la Tamise. Un patron de pub parle de communistes.

À l'époque moderne, des témoignages plus fiables attestent du phénomène.

Le 14 juillet 1848, un type nommé Karl Marx déclare qu’une partie seulement du travail est payée. « La partie impayée est un surtravail, à partir duquel se forme le profit. » ajoute-t-il. Le traumatisme causé par cette révélation capitale tue raide des pigeons.

En octobre 1917, la Russie tsariste connait un important tremblement de terre. Des milliers de lucioles éclairent de leur électricité le monde des soviets. Elles s’éteindront avec les ténèbres.

En juin 1936, à la suite de la victoire du Front populaire, des milliers de grenouilles en maillot de bain rayés sont parachutées sur les plages et découvrent les congés payés. Des visons tombent dans les pommes en apprenant que les gens vont travailler 40 heures par semaine. Des pies voleuses meurent subitement en tentant de s’introduire dans les usines en grève.

Les années 1939-1945 sont marquées par des tapis de bombes. Un vol de colombes signe le retour de la paix. Un tombé de cigognes fête la création de la Sécurité sociale et les nationalisations dans un pays à terre.

En 1981, il pleut des souris jaunes lors de l’abolition de la peine de mort, puis des crevettes pour l’obtention de la 5e semaine de congés et de la retraite à 60 ans.

En 2005, les pluies diluviennes de crapauds annoncées consécutivement aux NON français et néerlandais au Traité constitutionnel européen (TCE) n’ont pas lieu.

En 2017, une pluie de vaches aimant l’herbe fraîche, la paix et la liberté préfigure les beaux jours et la possible victoire du candidat de La France insoumise à la présidentielle. L’une d’elles écrase Pierre Gattaz.