Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Délicieux

De la salle au terrain et réciproquement

Focus sur des pièces de théâtre, des films, des débats permettant une réflexion collective à partir de l’Histoire et d’expériences menées ici et là. Quelques temps de ressourcements pour l’action.

Deux temps, entre autres, de ressourcement pour l'action
Deux temps, entre autres, de ressourcement pour l'action

Une plongée engagée
dans le milieu scolaire

Entre rentrée et vacances d’automne, voici une autre manière d’aborder les réalités scolaires :

Entre théâtre et récit, confrontant leurs idéaux à la réalité, deux acteurs incarnent à eux deux une trentaine de protagonistes familiers de cette institution : élèves, parents d’élèves ou enseignants, directrice... et même un Ministre venu présenter une énième réforme de l’Éducation nationale.

Entre incompréhensions et incohérences, a priori et tensions, le dialogue de sourds récurrent laisse pourtant la place au rêve d’une transformation possible et réussie, ouvre la voie à quelques pistes audacieuses pour une école de demain sans doute meilleure. Cette fable réaliste rejoue une histoire à la fois intime et universelle de l’école... Elle résonne et dialogue naturellement en nous, faisant ressurgir nos propres pratiques, notre propre vision de l'éducation.

L’écriture du spectacle trouve sa source dans une large collecte de témoignages. Ils sont portés tels des confidences à l’oreille du public ou intégrés dans la musique et l’ambiance sonore qui rythme la pièce.

Tour à tour burlesque ou plein de sensibilité, d’optimisme aussi, 8h30 rue des écoles est une plongée engagée dans le milieu scolaire, où ceux qui apprennent ne sont pas seulement ceux que l’on croit.

Compagnie Le pas de l’oiseau

Château Arnoux St Auban (04) - 4-5 novembre, 19h

Théâtre Durance

Pour suivre activités, lieux d’intervention et plus

Changer la gestion des entreprises
et la finalité des productions

Alstom, Ecopla et bien d’autres : des menaces, des luttes, des questions :

607 entreprises perdues depuis 2009. Un million d'emplois industriels supprimés. Des pans entiers de l'économie qui passent sous contrôle étranger. Des territoires dévitalisés. Plus de six millions de chômeurs. Dix millions de pauvres. Et pourtant ça n'arrête pas. Aujourd'hui Alstom. Demain à qui le tour ?

Y a-t-il plus urgent que de faire cesser cet immense gâchis et de faire d'autres choix ?

L'affaire Alstom : une nouvelle appropriation des grands moyens de production, avec les salariés et les usagers ? une réorientation sociale et écologique des productions ? La création d'un pole public de l'industrie ferroviaire ? faire vivre l'égalité des droits ?

Avec Benoît Borrits, journaliste et chercheur militant, animateur de l'Association Autogestion, membre du conseil scientifique d'Espaces MARX, auteur de Coopératives contre Capitalisme.

L’atelier de Montluçon - Mardi 18 octobre, 18h

Salle Saint-Vincent, quai Turgot

Projet, programme d’automne et plus

Dans un monde en conflits
quelle mémoire de la guerre ?

À la veille du centenaire de la dite "Grande Guerre" et dans un monde toujours en conflit, il est toujours utile de jouer des clichés pour les démonter :

Ce spectacle de théâtre musical a connu à sa création en 2002 un grand succès avec près de 400 représentations en quatre ans. Avec Le petit bal perdu , nous sommes ici à l'arrière du front dans un bistrot où la petite histoire de la grande se raconte et se joue.

La troupe du Théâtre de la Falaise campe l’époque en lecture de lettres, en chants, danses et musiques.

À voir, à inviter.

Compagnie La Falaise

Sassenage 18-19 octobre – 14h

20-22 octobre 20h30

Théâtre en rond

Grenoble

8-9-11-12 novembre

Salle Olivier-Messiaen

Plus sur la tournée

Caméras sur le Front populaire

La Caisse mutuelle complémentaire d’activités sociales propose un cycle de cinéma sur 1936. Les soirées sont suivies d’un temps convivial de discussion :

1936 a vu naître une production culturelle cinématographique importante, de commande et de souscription, réalisée dans l’urgence pour répondre à l’action politique ou syndicale.

La vie est à nous de Jean Renoir, une production ciné-liberté pour le PCF, oppose d’un côté la menace fasciste et la politique de crise organisée au bénéfice des 200 familles, et de l’autre l’espoir incarné par le PCF (film restauré 64 mn)

CMCAS

Nîmes 18 octobre, 18h30

Salle Verdier

1936 les films de la CGT : Sur la route de l’acier, hymne au chemin de fer et aux cheminots (39 mn) - Les bâtisseurs, de la cathédrale de Chartes à l’expo U de 1937, l’histoire du bâtiment par la CGT (49 mn) - Les métallos, la grève et conquêtes sociales de 36 - La relève, histoire des luttes du bâtiment interrompues par l’arrivée d’un volontaire des brigades internationales juste rentré de Madrid (12mn).

CMCAS

Nîmes, 8 novembre, 18 h 30

Salle Verdier

Plus sur ce cycle

Une création révolutionnaire

Dans les entretiens avec Bernard Friot, il a déjà été question dans Cerises de la portée de l’instauration d’une Sécurité sociale rompant avec le paternalisme patronal et instaurant un droit, en rupture avec le capitalisme, révolutionnaire à la santé.

Voici qu’est présenté à Rennes, en avant-première, le nouveau film de Gilles Perret La Sociale (sortie nationale le 9 novembre) :

L'aventure d'hommes et de femmes qui ont eu l'idée, la volonté et l'audace de construire concrètement l'outil premier de la solidarité nationale : la Sécurité sociale.

Plus qu'un point d'histoire datant de 70 ans, le film raconte comment ce projet collectif, totalement opposé à la logique concurrentielle du marché capitaliste, a pu être mené à bien en quelques mois.

Il nous ouvre des chemins pour aujourd'hui !

Collectif Les Jours heureux

Rennes, 16 octobre, 18h

Ciné TNB

Plus sur le film

Des luttes d’aujourd’hui
pour changer la société

Comme des lions continue sa tournée :

Le documentaire de Françoise Davisse raconte deux ans d'engagement de salariés de PSA Aulnay, contre la fermeture de leur usine qui, en 2013, emploie encore plus de 3 000 personnes dont près de 400 intérimaires. La vie est faite d’expériences, de risques, d’aventure et de fierté. Et là, ces deux ans sont une tranche de vie exceptionnelle. Un moment d'intelligence collective, de démocratie et de révélations.

Projection-débat en présence de Philippe Julien, délégué CGT à PSA Aulnay

Ciné-Doc et Union locale CGT

Angers, 18 octobre, 20h15

Cinéma Les 400 coups

Plus sur la soirée et le film

Pour initier d’autres soirées-débats, les supports ne manquent pas, ainsi sur une autre lutte, dure aussi mais victorieuse : 1336 jours – Des hauts, débats, mais debout, un film de Claude Hirsch (à voir à Toulouse, 27 octobre, à l’American Cosmograph à 20h30).
Plus sur le film.

Merci à celles et ceux qui nous signalent régulièrement leurs initiatives. Pour plus de dates, suivre l’agenda de Cerises et la rubrique "Évènements" du site www.communistesunitaires.net.