Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

A table !

Ambiance de tragédie

Après beaucoup d'autres, et avant beaucoup d'autres, des assassins se réclamant de l’État Islamique viennent de commettre deux attentats : une horrible tuerie homophobe à Orlando et le meurtre d'un couple de policiers en région parisienne. La brutalisation du monde atteint des niveaux toujours plus élevés. Les massacres perpétrés au Moyen-Orient et dans d'autres régions du monde, la déstabilisation de régions entières, l'imbrication fractale du "Nord" et du "Sud", de "l'Orient" et de "l'Occident", l'accumulation des frustrations, des ressentiments, des haines, des enfermements identitaires et des exclusions correspondantes (ah, "l'identité française" !!), l'irrationalité maîtresse du jeu de la mort, le règne du marché des armes, des haines et des richesses, l'accumulation de la puissance et de l'impuissance, de l'opulence et de la misère, de la guerre et de la guerre, de l’orgueil et du refus, tout cela donne à notre monde ses formes et ses structures abominables. En grand et en petit. Des populations massacrées aux coups de couteaux, de la mort à la mort, de la haine froide à la haine en braises vives. Il y a les morts qui ont un nom, et ceux qui n'en ont pas. Des victimes innocentes à celles - sans solution de continuité - qui ne le sont pas, mais sont tellement plus rares... Des dénonciations aux amalgames, de la bonne conscience à la mauvaise conscience. Un monde sous la domination du capital, qui ne pourrait trouver d'équilibre que dans la justice et le respect, c'est-à-dire en cessant d'être ce qu'il est, s'enfonce dans l'injustice et le mépris : des choses qui tuent et qui tueront encore. Ambiance d'apocalypse, ambiance de tragédie. Et c'est là qu'il faut vivre, dans ce brasier allumé par des forces aveugles. S'il a jamais existé, le temps de la raison est achevé. La formule optimiste consisterait à dire qu'il est entre parenthèses, mais l'heure est-elle à l'optimisme ?

XXIe siècle, bonjour !