Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Tribunes libres

Guerre de 14-18, qui jugera enfin les juvénocidaires ?

Voici un coup de sang de Gérard Hamon concernant les massacres de 14 -18. Nous pensons toutefois que tous les historiens ne peuvent pas être mis dans le même sac.

Le hasard de la lecture de documents de la guerre 1914-1918 laissés par mon grand-père paternel m’a conduit à me plonger dans cette période vieille de cent ans. À l’effarement provoqué par la lecture d’interminables listes de tués et de blessés par toutes les manières possibles dans les divers camps belligérants a succédé une sorte de rage. Comment les gens au pouvoir dans les pays en guerre ont-ils pu aussi allègrement faire massacrer sans la moindre hésitation autant de jeunes hommes de leurs pays respectifs ? Les mêmes et leurs successeurs se sont dédouanés de toute responsabilité en érigeant des monuments aux morts de la patrie reconnaissante, en leur attribuant des qualificatifs de "braves", de "héros" et autres poncifs. Cent ans plus tard, la même macabre mascarade recommence : des constats sur les misères de ces pauvres malheureux, leur soi-disant héroïsme, leur capacité d’endurance, l’horreur des combats, mais rien sur tous ceux, d’un camp ou de l’autre, qui ont organisé cette tuerie à grande échelle. L’Assemblée nationale si prompte à condamner le génocide arménien préfère regarder ailleurs quand il s’agit du meurtre planifié de millions de jeunes hommes.

Les gens de pouvoir d’aujourd’hui assurent la continuité et protègent ceux d’hier. Il faut surtout parler de paix pour mieux cacher les organisateurs et jouisseurs de guerre. Quelle que soit leur obédience, les historiens eux aussi regardent dans une autre direction. Ils ne mordront pas la main qui les nourrit. Tous ces gens n’ont aucune pudeur, aucune retenue, ils essayent encore de tirer profit du juvénocide. Combien de temps encore les flonflons bleu blanc rouge masqueront-ils la vérité ?

L'illustration est extraite de Putain de Guerre, de Jacques Tardi et Jean-Pierre Verney, dont le PCF expose les planches originales, jusqu'au 28 juin à l'Espace Niemeyer, 2 place du Colonel fabien, Paris 19e.