Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Mouvements

Vers un élan planétaire des luttes d’émancipation

Des peuples sont-ils en train d’ouvrir une nouvelle phase politique, par des luttes d’émancipation susceptibles d’ébranler l’ordre mondial ? On se gardera aujourd’hui de répondre à cette question par un simple oui, qui exprimerait surtout notre parti-pris. Et pourtant, force est de constater que des mobilisations substantielles, inattendues modifient les configurations politiques nationales et envoient un message qui dépasse les frontières.

Ce message s’exprime tantôt sous la forme de petites et grandes manifestations de rue, tantôt sous des formes neuves, souvent dématérialisées. Ainsi, par la voie des technologies de l’information s’exprime de plus en plus, face à la domination du capitalisme mondialisé, des voix et en définitive une orientation favorables à la solidarité universelle et à l’intérêt commun. C’est ainsi que les révolutions arabes, qui sont maintenant dans des phases contradictoires et incertaines, ont ouvert le ban, de la place Tahrir en Égypte à nos petits écrans individuels. Et le relai semble pris par d’autres peuples, comme s'il existait un passage de témoin invisible.

Quant au fond, au-delà des spécificités de chaque situation, qu’y-a-t-il de commun au mouvement turc et aux mobilisations féministes en Inde, aux manifestations grecques et brésiliennes, et aux luttes sociales en Chine ? Eh bien, ces luttes ont en commun de mettre en cause des inégalités abyssales, croissantes alors même que ces pays sont en développement, et de porter des exigences de justice et d’égalité. Elles se heurtent chacune à des systèmes politiques aveugles (ils fonctionnent au déni des réalités de la société), sourds (leurs dirigeants se bouchent les oreilles face aux exigences de la société civile) et muets (ils se dérobent à la confrontation de projet, quant ils ne choisissent pas ouvertement la répression).

L’avenir dira si les résistances en cours sont un feu de paille après lequel la fuite en avant libérale se poursuivra, avec son indissociable cortège de régressions antidémocratiques, ou si de nouveaux rapports de force structurants peuvent s’installer.

Enfin, en France et en Europe, la mise en cause frontale de l’austérité peut rencontrer les dynamiques mondiales. Avec toutes les forces qui le souhaiteront, dont bien sûr le Front de gauche, elle passera par la mobilisation contre la réforme des retraites annoncée par le rapport Moreau et pour une réforme alternative qui, elle, relèvera le défi du mieux vieillir en dehors du salariat.