Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Le panier de la semaine

Le panier du 21 juin

Cerise rouge. J’ai parfois entendu des militant-e-s parler de "pensée en escalier". Cette image mentale a accompagné la photo ci-dessus, dénichée au musée du design de Copenhague : celle du Monument à la IIIe Internationale (1920). L’audacieuse tour du constructiviste russe Tatline (1885-1953) était conçue pour l’habitat et pour accueillir des activités politiques (assemblée législative, secrétariat, comités exécutifs, médias d’information.) à Leningrad. Une pensée en mouvement et en actes, spirale intérieure autour d’un axe parallèle à celui de la Terre. Une quête de dynamisme et d’innovation. L’édifice ne fut jamais réalisé. Joli programme, non ?

Κεράσι. Retour à Paris, au Théâtre du Châtelet cette fois, où près de 1 500 personnes s’étaient donné rendez-vous ce mardi 18 juin, pour participer à la soirée de solidarité avec le peuple grec à l’initiative de Mediapart. L’événement, retransmis à Athènes, a été suivi par 20 000 personnes. Si le mot "austérité" semblait tabou durant cette soirée, celui de "résistance"" trouvait son écho en la voix de Jean-Paul Philippot, administrateur-général de la RTBF (Belgique) et président de l’Union européenne de radiodiffusion (UER). Il fut l’un des premiers en Europe à protester et à mobiliser dès l’annonce du black-out du gouvernement grec. « Nous ne pouvons tolérer qu’une télévision publique s’arrête ainsi en Europe, c’est un principe non négociable, a-t-il précisé. En Grèce, nous avons quitté l’État de droit. Et cela peut survenir dans d’autres pays : en Hongrie, vendredi, la chaîne de télévision RTL Club a demandé au gouvernement d’Orban de faire comme en Grèce, de supprimer le service public… Le monde est à l’envers, nous devons nous insurger. » Malgré les menaces de poursuites judiciaires du gouvernement grec, l’UER a mis au service de la télé et de la radio publiques grecques des faisceaux satellites pour poursuivre la diffusion des émissions et a décidé d’héberger depuis Genève le site Internet de la télé publique. C’est cela résister.

Bigarreau. La France vient de remporter une première manche dans le combat pour exclure l’audiovisuel du mandat des négociations commerciales entre la Commission européenne et les États-Unis. Il n’en fallait pas plus pour que le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, traite ce lundi dans l’International Herald Tribune, les défenseurs de l’exception culturelle de « réactionnaires ». Il y a donc ceux qui veulent la berlusconisation de l’Europe. Et ceux qui affirment que l’exception culturelle est le refus d’identifier la culture à la seule dimension commerciale. Qu’elle n’est pas une dérogation, mais une politique à part entière pour tous les peuples. Et qu’elle est la suprématie des œuvres sur les produits.

Cereja. Le gouvernement portugais a en magasin un projet de privatisation de RTP (Rádio e Televisão de Portugal). Miguel Relvas, ministre des Relations avec le Parlement portugais, a parlé de réforme « ambitieuse, exigeante et douloureuse|», en réponse aux mesures d'économies du plan d'aide international au Portugal. Le site du journal Diario Economico rapporte que RTP s'apprêterait à licencier 620 personnes en 2013-2014, soit un quart de ses salariés. Pour l’audiovisuel public, le glas sonne aussi au Portugal.

Cerise mystère

A. L’iPhone d'Electroboutique (collectif d’artistes russes)

B. Monument à la 3e Internet-nationale

C. Spirale de l’information

Réponse dans le numéro 183 de Cerises téléchargeable sur ce site