Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Tribunes libres / Idées

Voyage au bout d’une nuit au goût du jour

S’intéresser à un magazine vendant à 90 000 exemplaires par semaine, est-ce bien raisonnable ? C’est que le titre de la famille Dassault représente bien les valeurs actuelles communes à la droite traditionnelle et à l’extrême droite, celle des assassins de Clément Méric. Valeurs actuelles est un coup de poing américain idéologique. Note de lecture.

La livraison du magazine d’Olivier Dassault, celle du 30 mai, a été choisie avant le meurtre du 6 juin. En couverture, portrait et titre encensent « La France de Zemmour  », présenté comme un « insoumis contre la pensée unique ». Page 3, l’opinion du maître des lieux, François d’Orcival. Un Te Deum à la gloire des manifs anti-homosexualité : « La génération qui s’est construite dans cette mobilisation va se répandre dans toutes les familles de la droite… » Toutes les familles ? Page 5, Eric Branca chante la gloire de Zemmour : « Voici pourquoi seuls les "irréguliers" de la politique acceptent sans tordre le nez de lui (Zemmour) rendre hommage : Jean-Pierre Chevènement à gauche, Philippe de Villiers et Jean-Marie Le Pen à droite… » La droite, pour le magazine, va très loin… à droite. Ce n’est qu’un petit début.

Page 6, chronique du petit nouveau, Yves de Kerdrel, membre de commissions du Medef, enseignant à Dauphine, chroniqueur au Figaro, désormais directeur de la publication. Lui aussi flatte la jeunesse du parti catholique en gestation, l’appelant à ne pas rejoindre l’UMP : « Pourquoi perdraient-ils leur indépendance pour un plat de lentilles et iraient-ils rejoindre un parti où les querelles de personnes l’emportent sur le combat des idées ?   Voilà un coin du voile sur le projet que sert l’hebdomadaire… Page 8, un dénommé Camille Pascal allume la palme d’or de Cannes, La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche. « La palme d’or du Festival de Cannes prétend dépeindre pour la première fois l’amour sur les rives de Lesbos. Interdit de rire ? » De qui se moque-t-il le plus ? Du patronyme du cinéaste primé ou de l’homosexualité…

Pages 16 à 23, gloire à Zemmour, qui a osé dire : « Pourquoi on est contrôlé 17 fois (par jour dans les banlieues) ? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs ou arabes. C’est comme ça. » Voilà qui fait chavirer de bonheur notre magazine, pensez, un beauf moyen devenu star des médias, d’autant qu’il a été condamné par la justice pour racisme. Un héros de Valeurs Actuelles.

Vous croyez parvenir au bout de la puanteur ? Pas du tout : page 23, voilà Robert Ménard, candidat soutenu par le Front national, présenté comme un alter ego de Zemmour. Une référence, puisqu’il déclare dans cette interview : « Mais alors que je suis prêt à me battre pour des personnes avec qui je suis, par ailleurs, en désaccord – je pense aux identitaires poursuivis pour avoir occupé une mosquée en construction - , Eric (Zemmour) est, peut-être, plus prudent. » Passons sur les pages 28 et 29, insistant - encore - sur la beauté des manifs anti-homosexuelles : « L’hermine bretonne, les deux lions d’or de la Normandie, les fleurs de lys franciliennes… La France profonde… » La France des provinces, chère au Maréchal.

Courage, continuons page 32. D’Orcival en personne prononce l’éloge de « Monseigneur (sic) Ravel ». Il « Il ouvre le chantier de la Maison Saint-Louis », « un lieu d’accueil des aumôniers militaires… » aux Invalides. Page 34, Denis Tillinac se penche sur le suicide de l’activiste OAS Dominique Venner dans la cathédrale Notre Dame de Paris. L’idéologue de l’extrême droite « a eu le courage de son radicalisme, il faut lui rendre cette justice. Ce qu’il dénonçait à sa façon, beaucoup de Français en perçoivent les attendus… »… « Pour l’heure la seule alternative idéologique crédible est l’islamisme. » Passons sur les deux pages (47 et 48) consacrées à la défense de Bernard Tapie et de Christine Lagarde.

Arrivons à la fin, l’apothéose : 3 pages (60 à 63) rubriquées "histoire" consacrées à… « Erich von Manstein, maréchal de Hitler, conseiller d’Adenauer », flanqué d’une photo sur une page et demie, montrant Hitler serrant la louche du Manstein en question sur fond de croix gammée. Sans compter la légende de l’autre photo, ledit Manstein au procès de Nuremberg, expliquant que même le président du tribunal le trouvait bath...

De la France de Zemmour au panthéon du IIIe Reich. L’intérêt de relater le contenu d’un magazine de la famille Dassault (Le Figaro) ? La preuve imprimée de l’OPA idéologique de l’extrême droite sur la droite. Derrière, un projet politique, hors des partis traditionnels, à la confluence de l’Église catholique, du Front national, des idéologues d’extrême droite et de la droite dite forte.

Valeurs Actuelles

- Groupe Valmonde, Olivier Dassault

- Vice-président : Olivier Dassault

- Directeur général et de la publication : Yves de Kerdrel, chroniqueur au Figaro, enseignant à Dauphine, membre de commissions du Medef.

- Président du comité éditorial : François d’Orcival, d’une courtoisie exquise, vieille France, et d’une extrême idéologie attrapée jadis très, très à droite.