Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Monde / Le goût d'ailleurs

Τυροπιτάκια - "Troïka, dégage !"

Samedi 1er juin, des rassemblements ont lieu dans plusieurs pays (1) sous le mot d’ordre : "Peuples unis contre la Troïka !".

La Grèce connaît une situation de détresse particulière :

- « Près d’un tiers de la population est désormais démunie d’assurance médicale, principalement à cause du chômage de longue durée », s’est alarmé Cephas Lumina, expert indépendant des Nations unies sur la dette extérieure et les droits de l’homme.

- Un rapport de l'UNICEF sur "La situation des enfants en Grèce en 2013" a révélé que le nombre d’enfants pauvres ou socialement exclus, en Grèce, s’élève à 527 000 parmi lesquels 322 000 vivent en état de grave privation matérielle.

- D'autres recherches ont conduit à classer la Grèce juste derrière la Bulgarie et la Roumanie en termes de pauvreté.

Pendant ce temps, l'Union européenne exige du gouvernement grec de nouvelles mesures d'austérité, de dérégulation et de privatisation : licenciements de fonctionnaires, transformation de la Grèce en une immense zone franche, vente de services publics...

La privatisation partielle du port du Pirée, attribué à l'armateur chinois Cosco, est donnée en exemple pour le redressement de l'économie !

À la sortie du canal de Suez, le Pirée bénéficie d'une position stratégique. Ce qui a permis à Cosco de conclure, par exemple, un accord avec Hewlett-Packard pour faire du port du Pirée le noyau logistique de ses produits arrivant de Chine par cargo et repartant vers l'Europe centrale, le Moyen-Orient ou l'Afrique du Nord. Dell, LG ou Ikea sont officiellement sur les rangs pour des contrats similaires. Fort de ce succès, Cosco compte profiter de la nouvelle vague de privatisations qui comprend la vente du port de Thessalonique et de la deuxième partie du port du Pirée.

La Grèce est le laboratoire de l'Europe à deux vitesses imaginée par les actionnaires. Mais l'Histoire montre que le dernier mot n'est jamais dit. Si les peuples s'en mêlent.

(1) à 14h sur le Parvis des Droits de l’Homme pour Paris.