Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Organisations / Monde / Le goût d'ailleurs

Τυροπιτάκια - Quand les nazis grecs rêvent d'une nuit de cristal

L'Association des musulmans de Grèce a reçu le 18 mai dernier la lettre suivante : « Assassins musulmans, jusqu'au 30 juin, vous arrêtez votre bordel ou vous irez en enfer. À partir du 1er juillet, ceux qui sont toujours ici seront massacrés comme des poulets sur la route. Il y aura du sang. » L'appel au meurtre porte le filigrane de Chrissi Avghi, le parti néo-nazi ; il s'adresse sans doute possible aux Grecs musulmans.

L'existence de la minorité musulmane grecque est d'importance : jusqu'à la première guerre mondiale, Thessalonique était une ville cosmopolite comptant une importante communauté juive mais également des Arméniens, des Grecs, des Turcs et des Bulgares. Le Traité de Lausanne en 1923 mit fin à cette cohabitation, puis la communauté juive fut décimée durant l'occupation nazie. Depuis, les nationalistes n'ont eu de cesse de contenir la population musulmane et turcophone, présentée comme un danger pour l'unité du pays.