Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Idées / Le panier de la semaine

Le panier du 12 avril

Cerise noire. La Dame de Fer est morte et vous ne voulez pas attendre que la rouille fasse son œuvre ? Cerises conseille à ses lecteurs le catalyseur et corrosif Actirouille, dans la gamme "Socialisation". Les meilleurs aciers inoxydables n’y résistent pas. Disponible dans des assemblées citoyennes du Left Front.

Cherry on the cake. La rédaction a reçu la résolution suivante de la part de syndicalistes anglais : « Afin de perpétuer dans les cœurs et dans les faits l’héritage intellectuel et humain de Margaret Thatcher, pourfendeuse des conquêtes sociales, briseuse de grèves, amie de Pinochet, grande essoreuse de l’État britannique, les obsèques l’ex-Premier ministre du Royaume-Uni ne peuvent être celles de la Nation. Elles doivent en revanche être organisées et sous-traitées au secteur privé qui offrait, selon la défunte, le meilleur rapport qualité-prix, soit un service minimum pour le client-roi ou reine, et un rendement maximum pour les actionnaires. Rendre hommage, à la hauteur qu’il se doit à Margaret Thatcher, c’est lui offrir ce dernier cadeau : l’opportunité de couper encore et encore dans les dépenses publiques, ce seul chemin possible. C’est promouvoir, une dernière fois, le libéralisme économique dont Madame Thatcher cultivait le dogme. » Les amendements doivent nous parvenir sous huitaine.

Queues de cerises. Il est des mots que les puissants aiment à diaboliser auprès de l’opinion car ils seraient dangereux. Le mot "balai" par exemple, connu pour faire peur. Derrière cet infâme objet, qu’il soit en paille de riz ou en racines de chiendent, se cachent souvent une sorcière, un Thénardier, allez ! un dictateur. Surtout quand Jean-Luc Mélenchon l’utilise et parle de donner un coup de balai. La blanche Ségolène Royal, déclarant en septembre 2011 : « À ce stade d'accumulation d'affaires et d'atteintes graves portées à la morale publique, la seule solution, c'est un bon coup de balai à ceux qui dirigent si mal le pays, font honte à la France », avait eu droit à moins de réactions outragées. Jean-Luc, nous te suggérons de dire qu’il faut passer l’aspirateur. Moins pratique à emmener avec soi pour se rendre à la manif du 5 mai (encore qu’en pédalo…), mais plus moderne.

Cerise confite. Si certains s’effraient du mot "balai", d’autres s’épouvantent à la définition du mot "mariage." Ainsi Hervé Mariton, député UMP, dont on ne se doutait pas qu’il tremblerait devant le subversif Petit Larousse (édition 2014, publiée en juin). Car à la lettre M, au mot mariage, le dico nouveau précisera : «  Acte solennel par lequel deux personnes de sexe différent, ou de même sexe, établissent entre eux une union. » Hervé Mariton, en croisade contre le projet de mariage pour tous, a donc appelé au boycott de Larousse, « condamnant une course de vitesse totalement méprisante d’un débat parlementaire et d’un jugement constitutionnel qui ne sont pas achevés. » Mariton des hommes ? Mariton des femmes ? Quelle horreur ! Notre phobique veut donc, non un dictionnaire de la langue française, mais un bréviaire de la France réactionnaire. Il devrait prendre langue avec nos camarades de Belgique et du Québec. Ces pays ont légiféré il y a belle lurette sur le mariage des personnes de même sexe.

Bigarreau. En fait, il ne faut pas prendre à la lettre les dictionnaires. Et croire naïvement qu’un pouvoir exécutif exécute, et qu’un Parlement parlemente. La preuve par l’accord sur la flexibilité.

Cerise mystère.

La réponse est dans le numéro de Cerises à télécharger en Une du site.