Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Monde / Le goût d'ailleurs

Bienenstich - Wir bleiben !

(Nous restons !)

Depuis 3 semaines, ils ont parcouru 3 000 km entre Rostock et Hambourg, avec halte dans 22 localités, d'un "centre d'hébergements" à l'autre : demandeurs d'asile, ils protestent contre les expulsions (1), l'assignation à résidence, souvent limitée au périmètre du district, dans des "camps" (en allemand, Lager) dont les conditions matérielles inhumaines ont été reconnues pour l'un d'entre eux par un récent jugement de la Cour constitutionnelle fédérale... sans suites.

Une tournée à risques puisque brisant l'interdiction de sortir du périmètre imposé, "accueillie" dans plusieurs villes par la police, avec des blessés et des arrestations à Cologne et Munich, entre autres, ne pouvant accéder aux hébergements à Leipzig par exemple.

Ils sont arrivés la semaine dernière à Berlin, au milieu des chansons de Bob Marley, accueillis avec des pancartes « Bienvenue chez vous, combattants de la paix» par les douzaines de réfugiés qui, depuis octobre 2012, manifestent sur la Orianienplatz.

Toutes et tous entendent poursuivre leur action.

(1) 1 demandeur d'asile sur 6 obtient une autorisation de séjour (en 2012 14 %, selon l'Office fédéral des migrations).