Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Monde / Le goût d'ailleurs

Τυροπιτάκια - « La fin des jours de larmes »

Ces mots furent le signal, le 25 mars 1821, de l'insurrection contre l'Empire ottoman.

Le 25 mars est une fête nationale mais c'est devenu l'occasion de manifestations contre le gouvernement et la Troïka. En 2011, un défilé officiel a été empêché et, depuis, la population est tenue l'écart des cérémonies.

Les manifestations ont donc pris un tour différent. Cette fête est l'occasion de défilés des élèves, on vit donc des classes entières défiler avec un T-shirt portant le slogan "SOS Halkidiki" pour protester contre le projet du canadien Eldorado Gold de détruire une forêt pour ouvrir une mine d'or. À Athènes, une école a désigné comme porte-drapeau un élève noir pour marquer son opposition au racisme.

À Thessalonique, une banderole proclamait : "Nous sommes tous Chypriotes". Alexis Tsipras a exprimé un sentiment partagé en dénonçant la «colonisation de l’Europe du Sud». La colère des Grecs a été décuplée par la violence du plan merkelien contre Chypre.