Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Monde / Le goût d'ailleurs

Bienenstich - Images pieuses avec taches d'ombre

Si l'origine sud-américaine du nouveau pape sud-américain et son affichage de "petit-frère des pauvres" sont mis en avant dans les médias allemands, ces derniers abordent également les taches d'ombre qui s'attachent à Jorge Bersoglio, dit François. Sont ainsi évoquées ses propos sur le mariage de lesbiennes ou d'homosexuels, "plan diabolique", ou l'adoption d'enfant par ces couples, un "abus sur les enfants".

Mais ce sont surtout l'attitude pour le moins "ambigüe" de Jorge Bergoglio sous la dictature militaire en Argentine de 1976 à 1983, ses rencontres de responsables de la junte, qu'évoque la presse écrite et audio-visuelle avec plus ou moins de vigueur critique. Un Jésuite "politique" qui a fait carrière pendant cette époque, relèvent certains. Qu'il ait séjourné en Allemagne pour une thèse à l'Université de Fribourg n'est pas nécessairement un signe de "virginité politique", notent d'autres titres.