Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Le panier de la semaine

Le panier du 5 octobre

Cerise rouge. Paris Europlace, représentant des marchés financiers français, tremblote face à un gouvernement qu’il n’a pas choisi. Son délégué général, Arnaud de Bresson, fait donc la danse du ventre auprès des pouvoirs publics. Dans son éditorial (newsletter Europlace – sept. 2012), il miaule : « Les projets concernant la fiscalité des actions  ne vont pas dans le bon sens ». Très toutou dans sa niche fiscale, il demande « le maintien de l'abattement de 40 % sur les dividendes. » Caressant les banques et le CAC 40 dans le sens du poil, il déclare sa « ferme opposition au projet de séparation des activités bancaires » et redoute « l'effet négatif de l'alignement de la fiscalité du capital sur la fiscalité du travail. » Comme disait Elsa Triolet, les barrières n’ont que deux côtés.

Cerise rose. Face au ministre Arnaud Montebourg, le journaliste de France 2, Laurent Delahousse, a émis l’idée de nationaliser la sidérurgie et Arcelor Mittal. Laurent, un jour, ton destin sera d’être au Front de gauche.

Cerise croquante. Ben Jo(h)nson n’est pas qu’un sprinter dopé aux anabolisants courant après l’argent. C’était aussi un contemporain de Shakespeare et un auteur de pièces de théâtre. L’une d’elles, Volpone, est reprise au théâtre de la Madeleine à Paris, avec Roland Bertin (malicieux, en forme, 81 ans aux cerises !) et Nicolas Briançon, qui signe une mise en scène drôle, grinçante, efficace. Volpone (ou le renard) a formé à l'art de la duperie son serviteur Mosca. Célibataire et sans héritier, il se fait passer pour mourant et fait miroiter à tous la perspective d'un fabuleux héritage. Bien que les promesses n'engagent que ceux qui y croient, avocat, homme d'affaires, banquier, marchand… rappliquent pour récupérer la manne. La cupidité, ce moteur des roublards et des roulés, habite tous les personnages. L’actionnaire de 2012 est comme le Volpone de 1606. Rien ne l’arrête lorsqu'il s'agit de rafler des dividendes ou d'accumuler le capital. Rien ? Si ! Le serviteur.

Cerise noire. 350 000 à 500 000 Manouches, Tsiganes ou Rroms vivent en France. Or depuis 1912 (!) les personnes de plus de 16 ans ayant un mode de vie itinérant (dont les gens du voyage), doivent avoir un "carnet de circulation", créé à l’origine pour recenser les "sans domicile fixe" depuis plus de 6 mois. Il s’agit en réalité d’une sorte de "passeport intérieur", spécial et discriminatoire. Le document oblige chacune et chacun à pointer tous les trois mois dans un commissariat pour indiquer notamment sa commune de rattachement. Quand une loi mettra-t-elle fin à cet archaïsme ?

Cerise acide. « L’Europe a besoin d’une validation populaire. Cette motion référendaire est une exigence démocratique. Parce que l'Europe le vaut bien. Parce que c'est le droit des Français ». C’était du Jean-Marc Ayrault, défendant, le 6 février 2008, la nécessité de consulter le peuple sur la construction européenne, lors de l'adoption du Traité de Lisbonne. « Que vous soyez pour ou contre ce traité, ne privez pas les Français d’un débat auquel ils ont droit. (…) Ce n’est pas une volonté de marquer des points contre le président et le gouvernement. C’est une volonté de respecter les Français.  Nous sommes bien d’accord.

Cerises mystère. Qui est-ce ?

La solution est dans le numéro complet (154) de Cerises à télécharger sur ce site