Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Mouvements / Hommage

À Yann Cochin

Yann nous a quittés le 9 septembre dernier, emporté par la maladie contre laquelle il a lutté pendant de nombreux mois.

Nous avons milité ensemble ces quatre dernières années, dans le petit collectif militant de Convergences et alternative : lutte au sein du NPA pour l’unité, avant de le quitter ensemble pour rejoindre le Front de gauche. Mais ces quatre courtes années ne sont qu’une fraction de quarante ans de vie politique et syndicale, de tant de combats, sur tant de fronts, dont tous, ses amis, ses proches, ses camarades, ont témoigné. Et aussi de sa chaleur, de sa gentillesse, de la solidarité qu’il savait montrer, de l’amitié.

Certains camarades l’avaient rencontré il y a déjà longtemps, à la LCR dans les années 1970. Nous avons aussi connu en Yann le militant de la cause des salariés, intransigeant dans la lutte contre l’exploitation, la souffrance au travail, déterminé dans ses engagements au point de mener une grève de la faim en 2009 aux côtés d’un syndicaliste menacé de licenciement. La lutte contre la répression à l’encontre des syndicalistes était pour lui une bataille centrale.

Et ce combat contre l’exploitation, il pensait indispensable de le prolonger sur le terrain politique. De travailler à surmonter les divisions, les sectarismes ou les tentations de l’avant-gardisme, à construire une nouvelle force politique, un nouveau projet d’émancipation. S’attachant toujours à aller plus loin dans le rassemblement, à surmonter les blocages issus de la routine et à faire vivre l’espoir. Il fut ainsi, au sein du Front de gauche, un des initiateurs du "Front des luttes", rassemblant des militants et responsables syndicaux issus de différents horizons.

Il disait récemment : « Ce que j’appelle de mes vœux et que je tente de construire depuis des années ... c’est le rassemblement de toutes celles et tous ceux qui souhaitent construire une société plus juste qui place l’Humain au centre, le rassemblement de celles et ceux qui ne croient pas que la dictature du marché est inéluctable, que la concurrence entre tou-te-s est le seul horizon possible. En tant que responsable syndical, je constate tous les jours les méfaits de ces politiques qu’on nous dit indépassables ... Le progrès social passera par un combat syndical, mais aussi par des batailles politiques et l’existence d’une alternative forte, ouverte et démocratique ».

Nous avons eu cette chance de partager ces dernières trop courtes années avec lui, injustement écourtées. Yann, on va continuer le combat, sans toi, mais toujours avec toi.