Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Hommage

Hommage à Mouloud Aounit

C'est un homme de coeur qui nous a quittés le 10 août. Il n'a cessé de se battre contre les exclusions et les ségrégations sociales, politiques attisant le racisme et la xénophobie, en particulier l'islamophobie. Nous partageons la peine de ses amis et de ses proches, de sa famille.

Témoignages.

Jean Brafman :

Mouloud Aounit est parti au loin, lui qui aimait tant la proximité, son entourage, ses proches, la population, surtout les plus modestes, les plus fragiles, les plus discriminés.

Un homme véritable qui est un ami, un camarade, un collègue, un compagnon, tout quoi...

Un compagnon de combat au MRAP auquel j'ai adhéré en 1958 et ne l'ai jamais quitté. La présidence de Mouloud s'est inscrite dans cette longue continuité mais au racisme et à l'antisémitisme qui était le catalyseur de mes révoltes il m'a appris, c'est comme ça, qu'il fallait lutter avec la même énergie contre l'islamophobie...

Un collègue et un ami car nous sommes très proches, pour avoir été conseiller régional d'Île-de-France ensemble, assis côte à côte et nous avons tant "mouliné" les évènements, les enjeux, les joies et les peines ensemble : de là est née une grande amitié et, tout en se revoyant de proche en proche -pas assez- cela a creusé une place dans mon coeur.

Compagnon et camarade car nous avons mené ensemble bien des combats contre les discriminations et pour que les "issu/e/s" de accèdent aux responsabilités, soient traité/e/s comme les autres, pour l'Egalité en somme. C'est son crédo majeur.

J'ai de la peine qui n'entravera pas la force de mon moteur dans l'existence : la vie d'abord. Mais Mouloud y a une place particulière.

Celle de ceux qui ont fait tant pour l'humanisme et le respect des autres...

Salut vieux frère.

Michèle Kiintz :

Le message de Jean Brafman exprime ce que beaucoup d'entre nous ressentent.

Je me souviens de sa dernière intervention à la journée "EmancipationS contre SégrégationS", à l'initiative des Communistes unitaires, de sa simplicité et de sa chaleur humaine, d'une certaine tristesse et inquiétude aussi devant ces exclusions et ségrégations.

Toute ma sympathie à sa famille et ses proches.

UJFP, bureau national

C'est au sein du MRAP qu'il a présidé de nombreuses années qu'il a il mené avec la ténacité souriante qui le caractérisait la lutte politique et sociale contre le racisme partout et sous toutes ses formes. C'est contre le racisme politique et colonial qu'il s'est engagé pour la Palestine, et a subi à ce titre plusieurs agressions physiques de groupes d'extrême droite "communautaires" qui ne toléraient pas le lien racisme-colonialisme.

Il a aussi, l'un des premiers, su identifier l'islamophobie néo conservatrice répandue après le 11 septembre, comme un néo racisme post colonial anti arabe et anti africain souvent dissimulé en France sous les vertueuses apparences d'un républicanisme sectaire et hypocrite. Cela lui a valu comme à d'autres de nombreuses hostilités qu'il a affrontées sans jamais céder.

Mouloud Aounit était un juste. Que sa mémoire soit honorée et transmise.

Nous présentons à sa famille et à ses proches nos sincères condoléances

Tarek Benhiba, président de la FTCR :

C'est avec un immense chagrin que nous venons d'apprendre la disparition de Mouloud Aounit notre ami, camarade et compagnon de lutte, militant antiraciste et pour légalité des droits, de l'immigration, après une longue maladie.

En mon nom et en celui des militantes et militants de la FTCR, nous présentons à la famille de Mouloud nos sincères condoléances attristées.

Nous perdons un grand monsieur de l'anti-racisme intransigeant, Mouloud a toujours dénoncé tous les racismes quels qu'ils soient. Il était du côté des victimes sans calcul ou parti pris. Il a marqué notre époque difficile où les valeurs d'égalité et de respect mutuel continuent à être foulées.

Repose en paix Mouloud, tu resteras à jamais des nôtres, nous ne t'oublierons pas.

Clémentine Autain :

Quelle tristesse...

Je pense fort à tous ses proches.