Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Fromage et dessert

Le doigt dans le clafoutis - La majorité séditieuse

C’est fou comme parfois les conversations tournent lors des repas entre amis d’opinions différentes. Nous discutions l’autre samedi d’un incendie (5 morts) dans un immeuble insalubre loué à prix d’or par un marchand de sommeil. Le temps d’aller chercher un poulet à la cuisine, voilà que la tablée s’était mise à parler de l’archevêque de Canterbury, un type qui ne mâche pas ses mots (1) contre les politiques libérales des conservateurs et des travaillistes de Grande-Bretagne. Le sécateur oublié ? La volaille fut découpée en attaquant un débat contradictoire sur la dette grecque, puis sur l’Allemagne.

Même topo au dessert : en deux minutes, histoire de défourner un clafoutis aux cerises (si !), les gaz de schiste du fromage avaient laissé place au smic (2) et son fabuleux « coup de pouce » de 20 centimes/jour. Le café fut le moment du babil à propos de la ronron thérapie. Après avoir mangé ses croquettes, le chat couleur puce nous contempla alors d’un air réservé. Le vin rouge Garance acheva de délier les langues. Le cinéma, la vieillesse, Jean-Louis Trintignant… En mémoire, cette phrase du comédien (3), comparant le communisme avec le pari de Pascal : « Il était impensable que cette doctrine puisse triompher, mais s'il avait existé la moindre chance de réussite, ça aurait été tellement plus beau que toutes les autres idées politiques et économiques. C'est pour cela que j'ai pensé communiste. » Plus loin : « Tu as raison, nous ne sommes pas prêts à être communistes. Pas encore, c'est trop tôt !|»

Bref, philosophie, social, écologie, économie, culture formaient dîner. De perchoir, de République et de majorité, il ne fut pas question. Nous étions, comme la plupart des gens normaux et non normaux, dans la vraie vie. Or, tout semble être dorénavant dans ce mot : "majorité". Certes, une majorité des convives s’était débarrassée de Sarkozy par exemple. De là à dire que ceux-là avaient sauté pieds joints dans la majorité présidentielle, gouvernementale ou parlementaire… il y avait un canyon. En réalité, l’essentiel entre nous n’était pas là. Mais dans ce débat d’idées sur le souhaitable et le possible dans l’univers du capitalisme mondialisé.

D’où naîtra un nouveau projet de société ? De "majorités électorales" non élues par 44 % d’abstentionnistes et élues sans proportionnelle par les votants ? Ou de la société telle que nous la voulons, sans passer d’abord – le mot est important – par le prisme des chambres et cagibis républicains ?

(1) Foi dans la sphère publique par Rowan Williams.

(2) 0,6 % hors inflation

(3) Jean-Louis Trintignant, Du côté d'Uzès, entretiens avec André Asséo, Éditions du Cherche-Midi - mai 2012 - 16 €.