Qui sommes-nous ? Charte du site Participer S'abonner Soutenir Liens

Appel

Horizons d'émancipation

La 4 de couv'

Note d'actualité

Sur le plateau

Rubriques

Altercommunisme

SE FÉDÉRER POUR L'ÉMANCIPATION

Altercommunistes

Séquences

Cerises

Sélection

Imprimer cet article

Confitures et déconfitures

Les remparts de Varsovie

Chanson satirique

Musique de Jacques Brel

Le pape promène sa robe sur les remparts de Varsovie

Le pape promène sa tiare sur les bobards de ses chéris

Le pape cache au bon peuple des salopards de montre-zizi

Le pape promène son ombre sur tous ses touche-pipi

Je trouve le pape bien dégourdi

Tandis que moi, je lui claque la bise

Dans cette chronique de Cerises

Le pape tait son passé de déguisé en jeune nazi

Le pape a bien servi à ses débuts en Germanie !

Le pape a des ratés, il est urbi et estourbi

Le pape pointe-t-il dans des pince-fesses en Italie ?

Je trouve le pape Berlusconi

Tandis que moi, je mise sur la crise

Dans les chroniques de Cerises

Le pape a dit : Des jumeaux ! c’est du tout bon pour la Pologne

Le pape a dit : Ces Kaczynski, j’les ai frottés à l’eau de Cologne

Le pape ourdit : Ces deux zozos, priez-les donc sans vergogne

Le pape maudit : La capote n’est pas pour les vrais hommes

Bouh ! ces vilains gays qui vont avec tous ces bonhommes

Le pape médit : L’IVG, n’est pas ce qu’il faut pour nos madones

Car vivent les femmes quand elles ne sont que des bobonnes

Tandis que moi, je pique une crise

Dans cette chronique de Cerises

Le pape devise : Un Walesa cèti pas mieux qu’un Jean Ferrat ?

Le pape courtise : Des plus béats je vais vous faire des choux-gras

Le pape révise : Ce Williamson, il est bien fait de sa personne

Le pape avise : Un Kaczynski suffira bien pour ma besogne

Le pape les brise : Ces Polonais, va pas falloir qu’ils grognent !

Même des cathos le pape met en rogne

Tandis qu’ici, je me maîtrise

Dans cette chronique de Cerises

Jaru maniait le pouvoir à l’épaisseur des hauts-gradés

Jaru menait le Parti dans une splendeur de sclérosés

Jaru avait la main sur les différents corps d’armée

Jaru menait le Parti bien à l’abri des salariés

J’trouvais Jaru glacé

Tandis que moi, quoiqu’en dise

Je porte cette valise même dans Cerises

Jaru filait aux Russes comme on donnerait à un huissier

Jaru cachait Staline et son massacre de Katyn

Jaru portait lunettes qu’il voulait bien nous voir porter

Jaru prenait le grisé pour Ah ! le bon vieux temps passé

Jaru filait perpette et attachait les libertés

J’trouvais Jaru plombé

Tandis qu’ici, je totalise

Dans cette chronique de Cerises

Jaru s’agenouille sous un rempart de Varsovie

Le pape bafouille sous les remparts de toute sa vie.